Alexander Lalis intègre la gendarmerie

Alexander Lalis, gendarme à Percy pour quelques mois.

Alexander Lalis, gendarme à Percy pour quelques mois. |

Il arrive de Sourdeval. Il gratte la guitare « classique » qu’il préfère à l’électrique, depuis longtemps. « Une dizaine d’années. » Il, c’est Alexander Lalis qui vient d’intégrer la brigade de gendarmerie de Percy.

Né le 1er janvier 1992, à Ténérife, dans les Îles Canaries, d’une mère espagnole et d’un père carentanais, Alexander est arrivé en France « en entrant au CP ». Après ses années de collège à Carentan, Alexander se cherche : il enchaîne « deux années de bac pro génie civil, à Tourlaville », puis deux autres « en bac pro vente, à Caen ». Jusqu’à la révélation, lors d’un forum des métiers, à Caen : son choix se porte sur la gendarmerie. Il entre en école à Châteaulin (29) « Je ne regrette pas. C’était génial ».

À la sortie, l’îlien de naissance a deux îles devant lui, la Corse et l’île de Ré. Ce sera la deuxième. Puis tout autre chose avec « un peloton de montagne, en Auvergne, pendant deux ans, à la gendarmerie de Pierrefort, dans le Cantal », dont il garde de bons souvenirs. « C’était calme. On contrôlait la pêche et la chasse en 4×4. »

Enfin, retour dans la Manche. Avant de rejoindre Percy, il intègre Sourdeval, « une brigade de proximité. J’ai commencé à voir le changement. Il y avait de l’activité. On sortait plus de nuit. » Deux ans dans le Sud-Manche et le voilà, depuis quelques jours, gendarme à Percy. Qu’il dit aimer, lui, le sportif féru de boxe thaï et de course à pied.

Le jeune gendarme adjoint qu’il est, avec un contrat se terminant en avril 2016, hésite encore sur le cours qu’il donnera ensuite à sa vie. « Soit je repars en école de gendarmerie, soit je retourne dans le civil. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.