Les Andelys [Cérémonie] Prises de commandement et décorations la gendarmerie

Arrivées à la faveur de l’été, les lieutenantes Ode Corrocher et Sonia Delahaye ont été installées symboliquement dans leurs nouvelles fonctions/

Clip cérémonie Gendarmerie Les Andelys

Remise de distinctions à la Compagnie des Andelys et prise de commandement à la Brigade de gendarmerie des Andelys et au Peloton de Surveillance et d’Inventions de la Gendarmerie (PSIG).

C’est aux rythmes de La Marseillaise et des hymnes militaires que s’est déroulée dernièrement une double prise de commandement au sein de la Compagnie de gendarmerie des Andelys. Comme il est règle en effet, c’est lors d’une cérémonie officielle que les lieutenantes Ode Corrocher et Sonia Delahaye se sont vues symboliquement confier leur unité respective, à savoir la Brigade Territoriale Autonome des Andelys pour la première, le Peloton de Surveillance et d’Intervention de la Gendarmerie (PSIG) de la Compagnie pour la seconde.
Largement présentées cet été dans nos colonnes, les deux gradées ont donc été installées symboliquement dans leurs nouvelles fonctions, en présence de leurs troupes, mais aussi des élus du secteur, au premier rang desquels le député Franck Gilard, les Conseillers départementaux Chantale Le Gall et Frédéric Duché, de nombreux maires, ainsi que les représentants des associations d’anciens combattants et leurs porte-drapeaux. Tous se retrouvaient ensuite dans les locaux du PSIG pour écouter l’intervention du commandant Jacques Audenis.

La confiance du chef

S’adressant aux deux promues, le patron de la Compagnie des Andelys déclarait en substance : « Conscient de l’engagement de ces deux officières et de leur volonté de réussir, je n’insisterai pas sur les habituelles recommandations quant à l’importance, évidente, de la qualité des relations avec les élus, ni sur l’impérieuse nécessité de poursuivre la trace laissée par leurs prédécesseurs; tout cela elles le savent, et j’ai l’intime conviction qu’elles s’attacheront avec ardeur à relever le défi de cette superbe, mais au combien complexe et surtout délicate mission. La gendarmerie vous confie un petit morceau de France dont vous devrez dorénavant assurer la sécurité, la sûreté et la tranquillité, face à une adversité souvent atypique, exogène et évolutive. Je suis certain que vous avez déjà pris la mesure du fragile équilibre de cette circonscription et de sa Zone de sécurité Prioritaire ».

Code samouraï

Droiture, courtoisie, courage, honneur, générosité, sincérité et loyauté… c’est ensuite le code samouraï que déroulait le commandant Audenis à l’intention des deux lieutenantes, avant de conclure : « Vous devrez aussi faire preuve d’exemplarité, tant cette valeur reste encore le moteur principal d’une petite unité qui respire au rythme de l’âme de son chef… Ultime conseil, ayez à cœur de prendre soin de vos militaires qui, tels à Sysiphe, acceptent avec ferveur une mission quotidienne qui peut paraître sans fin ».

Des décorations
Lors de cette cérémonie, trois militaires de la Brigade Territoriale Autonome des Andelys. Maxence Meazza, gendarme adjoint, Yann Tourbier et Ludovic Vassaux, brigadiers, ont reçu la médaille de bronze de la Défense Nationale des mains du Commandant Jacques Audenis, patron de la Compagnie des Andelys.

 

Source : L’Impartial

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.