Le Capitaine Hervé Moreau réagit au comportement abject de Mélenchon face au Major de la BAC 93 dans l’émission « Face à Baba »

Date: 30 janvier 2022Author: Police & Réalités

Solidaire de mon camarade

Je tiens à rendre hommage à ce policier, à Yannick Landurain, en service au sein de la BAC 93, qui a été remarquable de contenance et de maîtrise face au comportement haineux et méprisable du candidat de la France Insoumise à la Présidentielle, Jean-Luc Mélenchon.

J’ai écouté avec attention leur échange, dans l’émission d’Hanouna, j’ai entendu ce député et chef de parti gauchiste aboyer pendant de longues minutes sans discernement et sans savoir de quoi il parle. Je l’ai entendu évoquer une police prétendument violente, sans contrôle, faisant ce qu’elle veut, quand elle veut. Il a été pitoyable dans ses menaces et dans ses accusations diffamatoires et méprisantes.

Ce policier incarne l’esprit républicain, l’esprit d’une police dévouée à l’ordre public et à nos concitoyens. Il sait ce qu’est le danger, le risque, la nuit, le fait d’intervenir sous le signe de l’urgence en toutes situations pour protéger et servir.

Mélenchon n’est qu’un repris de justice qui vit mal le fait d’avoir été condamné en correctionnelle, à 3 mois de prison avec sursis et 8000 € d’amende pour intimidation et rébellion sur des policiers, à l’occasion d’une perquisition que personne n’a oublié et notamment son pitoyable et grotesque « La République c’est moi ! ».

Jean-Luc Mélenchon a évoqué la création d’une police de proximité en substitution des unités de brigades anticriminalité (BAC). Cette vision des choses est révélatrice de sa parfaite ignorance des questions de sécurité. Il s’agit une fois de plus de la vision angéliste et clientéliste de gauchistes qui nient la réalité des choses, qui nient l’existence d’une violence endémique dont nous ne parvenons pas à nous extraire du fait de la lâcheté et des multiples renoncements de ceux qui nous gouvernent et de ceux qui les soutiennent.

Ce politicien, ce représentant de la nation au parlement, nous fait honte par ses prises de position haineuses, accusatrices et calomniatrices. Les outrances dont il est coutumier sont pathétiques et ne trompent personne. Elles ne font qu’alimenter son fonds de commerce ancré dans l’islamo-gauchisme, dans la division, dans la défense de ces minorités et communautés prétendument opprimées alors qu’il n’en est rien.

Bien au contraire, ce sont certaines personnes issues de ces communautés qui, la plupart du temps, nous pourrissent la vie au quotidien en pratiquant le prosélytisme, en se livrant au trafic de stupéfiant, en appliquant la loi du plus fort grâce au nombre. Ils volent et ils agressent toujours plus d’innocents. Et heureusement que les policiers de la BAC sont là pour intervenir, pour les empêcher de nuire, pour faire cesser ces tragédies.

On répond à l’ultra violence, à l’ensauvagement, au développement de la loi du plus fort que nous connaissons aujourd’hui par la force légale et par la nécessaire répression de ceux qui nous font du mal. Cet homme politique a-t-il déjà été victime ? S’est-il déjà fait briser les dents, casser la figure, racketter, voler, agresser ? Non, jamais ! Il est protégé, il parle de ce qu’il ne connait pas et il me fait vomir.

C’est pour lutter contre des hommes tels que lui, contre ces hypocrites et démagogues, qui attisent la haine et clive le peuple de France, que je suis entré en politique. J’espère qu’aux prochaines élections, le peuple de France se mobilisera largement pour exprimer son désaccord dans les urnes, que ce Jean-Luc Mélenchon sera battu et qu’il retournera au néant d’où il n’aurait jamais dû sortir.

Ensemble, unis et résolus, nous pouvons tout.

Capitaine Hervé Moreau

Source : Police et Réalités

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.