Le Bugue (24) : dégradations à la gendarmerie et en ville

Deux hommes ivres ont fait de nombreux dégâts. Ils seront jugés dans 15 jours.

Le Bugue (24) : dégradations à la gendarmerie et en ville

Les deux hommes seront jugés par le tribunal de Bergerac le 20 mai. © Photo

archives “SO”
Vendredi, vers 6 heures du matin, deux habitants du Bugue et de Castelnaud-la-Chapelle âgés de 30 ans étaient passablement éméchés. Après s’être alcoolisés dans un bar, puis par leurs propres moyens, ils ont erré dans les rues du Bugue. Ils se sont rendus à la brigade de gendarmerie et dans le sas d’entrée, ils ont passé des appels incohérents au centre opérationnel de gendarmerie par le biais de l’interphone.

Ensuite, ils ont arraché une gouttière et explosé l’enseigne lumineuse, avant de s’introduire dans une cour où sont stationnés les véhicules personnels des gendarmes, d’arracher l’antenne de l’un d’eux et de jeter une palette sur son toit. Dans la cour principale, ils ont cassé un panneau indicateur.

Puis, revenant en centre ville, ils ont commis d’autres dégradations en chemin : mobilier urbain, terrasses de commerces, bacs à fleurs devant l’église, etc.

L’un des deux hommes a été interpellé le jour même dans un bar avec un taux d’alcoolémie de 2,9 grammes ; l’autre s’est présenté à la brigade, vers 14 heures, avec un taux de 0,9 gramme. Déjà connus de la justice, ils ont été placés en cellule de dégrisement, puis en garde à vue.

Ayant reconnu les faits, ils ont été présentés au parquet de Bergerac ce dimanche. Remis en liberté sous contrôle judiciaire, ils comparaîtront devant le tribunal de Bergerac le 20 mai.

Source : Sud-Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *