Laval. Le drone, nouvelle arme des gendarmes

 laval-le-drone-nouvelle-arme-des-gendarmes
Lors des portes ouvertes à la gendarmerie de Laval, le commandant Matthieu Abellard a présenté un drone utilisé par les gendarmes. | Ouest-France.
Surveillance, recherche, enquêtes… Le drone, un nouvel outil de la gendarmerie, était présenté, ce lundi 4 décembre, lors des portes ouvertes de la caserne de Laval.

Il fait un kilo, compte quatre hélices, vole jusqu’à 150 m de hauteur et a un œil qui voit tout. Tel est le drone que la gendarmerie présentait ce lundi 4 décembre et dont la zone de défense Ouest (Rennes) vient de s’équiper. Elle en compte deux à côté de sa flotte d’hélicoptères. Et les atouts de ces petits objets volants devraient les rendre de plus en plus indispensables.

Comprendre une scène de crime

Les drones sont multitâches. « Ils peuvent être utilisés pour mieux comprendre une scène de crime », explique le commandant Matthieu Abellard, de la gendarmerie mobile de Rennes. Par exemple, repérer d’éventuelles traces de pneus invisibles depuis le sol comme cela a été le cas dans le cadre de l’affaire Alexia, la joggeuse retrouvée morte à Gray (Haute-Saône), en octobre.

Aucun drone n’a été utilisé pour l’instant en Mayenne. Mais ils peuvent l’être pour rechercher une personne disparue ou l’auteur d’une infraction.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.