« La santé des policiers ne peut être mise en danger pour des questions budgétaires » : la colère des policiers sans masques face au Covid-19

Les syndicats demandent la réunion d’un comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail « ministériel extraordinaire » sur cette question.

21074599Police (illustration). (DENIS CHARLET / AFP)

Dans un communiqué commun publié mercredi 4 mars, Alliance, Unité SGP Police et Unsa Police, dénoncent « un manque d’anticipation » de la part du gouvernement, notamment dans « les dotations de matériels comme les masques » destinés aux policiers face à l’épidémie de coronavirus Covid-19.. Aucune distribution n’est à l’ordre du jour, selon ces syndicats.

Ils exigent « la dotation de masques, de gel hydroalcoolique, de gants et de savon dans tous les commissariats sur l’ensemble du territoire » et dénoncent l’attitude du ministère de l’Intérieur, qui face « à la propagation du Covid-19 semble penser que ses agents et particulièrement les policiers seraient immunisés ou ne seraient pas réellement exposés sur le terrain », détaille le communiqué.

Des positions « irresponsables »

Ce sont « des positions inacceptables et irresponsables », s’indignent les syndicats. « La santé des policiers et de leur famille ne peut être mise en danger pour des questions budgétaires » et si, « dans les prochains jours les organisations syndicales ne sont pas entendues sur leurs revendications, elles prendront leurs responsabilités en lançant tout mode d’action possible après avoir alerté l’ensemble des réseaux des CHSCT » [comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail].

Communiqué de presse des syndicats Alliance, Unité SGP Police et Unsa Police du 4 mars 2020.
Communiqué de presse des syndicats Alliance, Unité SGP Police et Unsa Police du 4 mars 2020. (ALLIANCE/ UNITE SGP POLICE / UNSA POLICE)
Source : Fr

Source : France TV Info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.