La police et la gendarmerie font de la prévention routière

La police et la gendarmerie étaient hier à Deauville, Trouville et Bonneville-sur-Touques pour réaliser des contrôles de prévention routière.

Le commandant Weber aux côtés de la sous-préfète de Lisieux Hélène Courcoul-Petot et de la commissaire Berangère Pons.

Le commandant Weber aux côtés de la sous-préfète de Lisieux Hélène Courcoul-Petot et de la commissaire Berangère Pons.

Hier, de 17h à 19h, la police nationale (17 agents), la police municipale (deux de Trouville et deux de Deauville), 20 gendarmes du peloton motorisé de Pont-l’Evêque et Deauville dirigés par Emmanuel Weber, commandant de l’escadron départemental de sécurité routière du Calvados (EDSR) et la sous-préfète de Lisieux Hélène Courcoul-Petot étaient présents à Deauville, Trouville et Bonneville-sur-Touques pour une campagne de prévention pour la sécurité routière. « 40% des accidents sur le plan national ont lieu pendant la période estivale, souligne la sous-préfète de Lisieux. Depuis le début de l’année 2014, il y a eu 46 accidents dans les environs de Deauville (35 en zone police et 11 en zone gendarmerie) pour 67 blessés (50 en zone police et 17 en zone gendarmerie) et zéro tué contre deux en juillet 2013. En zone police, 31 accidents ont eu lieu à cause d’un refus de priorité ou un défaut de maîtrise du véhicule. Alors qu’en zone gendarmerie, 50% des accidents ont lieu à cause de la vitesse et 33% à cause de l’alcool ».

Aux côtés du capitaine Balard et de la commissaire Pons de la police de Deauville, le commandant Weber allait dans le même sens que la sous-préfète en déclarant : « les automobilistes n’ont pas le droit de mourir à cause de l’alcool ou de la vitesse ». Ainsi des contrôles de stupéfiants, d’alcoolémie et d’identité ont été réalisés vendredi dernier.

Au final, 143 véhicules ont été contrôlés. Sur les 34 dépistages d’alcoolémie, un automobiliste a été contrôlé avec un taux compris entre 0,5g et 0,8g d’alcool dans le sang. Sur les neuf dépistages stupéfiants, trois automobilistes ont été contrôlés positifs. Une personne a été verbalisée pour défaut d’assurance et une pour utilisation du téléphone portable au volant. « Le bilan a été positif car nous avons pu faire de la prévention auprès des automobilistes », a conclu le capitaine Balard.

Source : Le Pays d’Auge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.