La gendarmerie présente son bilan aux élus

Le capitaine Torta présente le bilan de la gendarmerie de Seysses aux élus. /Photo : C.P.
Le capitaine Torta présente le bilan de la gendarmerie de Seysses aux élus. /Photo : C.P.
 

Comme chaque année, l’inspection annoncée de la brigade de Gendarmerie de Seysses a eu lieu devant les élus des 20 communes concernées.

Le capitaine Torta commandant de la brigade a accueilli le colonel Gojkovic-Lette, commandant de la compagnie de Muret. Le détail du bon bilan 2014 de la brigade a été expliqué avec détails, projection à l’appui. La séance a commencé par deux films qui mettent en avant toutes les facettes dévolues à la gendarmerie. Ses missions ne se concentrent pas que sur la répression, mais aussi la prévention, la proximité par les aides aux familles, l’encadrement du sport, le secours en montagne etc.

Avec 11 départs et 5 arrivées, l’effectif est de 30 militaires (52 en 2011) pour 20 communes, soit 23 250 habitants sur 24 200 hectares. Les transfèrements de détenus vers les tribunaux de la région occupent une grande partie de l’emploi du temps des gendarmes.

Plusieurs référents sont opérationnels : scolaire, violence intra-famille, mineurs victimes, sureté, agriculteurs.

La délinquance est constatée en baisse avec 1 130 affaires, en 2013 : 1 150. Pour le détail : délinquance proximité 376 (2013 : 362), violence intra-famille 166 (2013 : 159), ces violences tiennent compte des débordements à la maison d’arrêt entre détenus et gardiens, économie et finances 54 (2013 : 69), stupéfiant et recel 170 (2013 : 217).

La dynamique de la démographie sur la brigade n’a pas induit une délinquance aggravée malgré la baisse des effectifs.

La sécurité routière est un épineux problème avec les incivilités à la hausse. 7 accidents graves (2013 : 2) avec 2 tués et 11 blessés (2013 : 1 et 7). Quant aux procès verbaux, ils sont passés de 207 à 460 surtout dus au téléphone au volant et le non port de la ceinture.

Les extractions de transfèrement 159 à 217 et les enquêtes transmises (sur l’établissement pénitentiaire, fouilles, colis lancés) de 1543 à 1806.

Le colonel Gojkovic-Lette a insisté sur la prévention sur le territoire notamment avec l’apport de caméras de surveillance. L’expérience sur une commune est très encourageante, la baisse de la délinquance est de 65 %

Personnalités présentes : Ce bilan a été suivi par les maires de Rieumes : Mme. Jennifer Courtois-Périssé, Labastidette : M. Serge Gorse, Poucharramet : M. Roger Duzert, Bérat : M. Paul-Marie Blanc, Seysses : M. Michel Pasdeloup, remplaçant M. Alain Pace, Sandrine Duarte conseillère départementale du canton de Cazères.

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.