La gendarmerie contrôle six excès de vitesse en une heure

Sécurité routière

La sous-préfète Isabelle rebattu et le capitaine Jean-Vincent Harran./Photo D. P.
La sous-préfète Isabelle rebattu et le capitaine Jean-Vincent Harran./Photo D. P.

Mardi matin, à la demande de la municipalité d’Escoubès-Pouts, un contrôle de gendarmerie avait lieu sur la D 937, en pleine traversée du village. Les hommes de la compagnie d’Argelès, le lieutenant Bruno Perchicot, l’adjudant-chef Philippe Richard et le capitaine Jean-Vincent Harran, mais aussi la sous-préfète d’Argèles-Gazost Isabelle Rebattu étaient au cœur du dispositif. Une route qui connaît son lot d’accidents, parfois mortels, et où les cyclistes sont nombreux et pas vraiment à l’aise. Des gendarmes étaient donc positionnés à Escoubès, où la vitesse est limitée à 50 km/h, et flashaient les contrevenants qui se faisaient cueillir un peu plus loin : «On est très peu visibles lors du contrôle mais il y a encore des gens qui font des appels de phares en sens inverse, ce n’est pas très citoyen, il convient de le rappeler». Pour la sous-préfète, la sécurité est un enjeu majeur du gouvernement : «Cette route est dangereuse, c’est pour cela que nous jouons sur plusieurs tableaux avec des ralentisseurs, des priorités à droite ou encore des radars pédagogiques. Dans ces lacets, les gens roulent assez vite». Et le résultat est édifiant/ en une heure de présence, les gendarmes ont contrôlé 6 personnes en excès de vitesse entre 70 et 89 km/h. Le profil des fous du volant est très variable, du livreur au conducteur lambda en passant par les dames, tous se sont laissé piéger et y perdront 90 € et de 1 à 3 points sur le permis de conduire. La gendarmerie envisage d’intensifier les contrôles, la prudence est donc recommandée.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.