Gendarmerie : ” Ne jamais baisser la garde “

Le commandant Perret est venu inspecter la communauté de brigades de gendarmerie de Saint-Maixent-l'Ecole. - Le commandant Perret est venu inspecter la communauté de brigades de gendarmerie de Saint-Maixent-l'Ecole.

Le commandant Perret est venu inspecter la communauté de brigades de gendarmerie de Saint-Maixent-l’Ecole.

Caméras de surveillance, participation citoyenne et meilleure communication seront mises en place pour protéger la population.

Placée sous le commandement du lieutenant Dominique Lascombes qui sera promu le 1er août prochain capitaine, la communauté de brigades de Saint-Maixent-l’Ecole, inspectée par le chef d’escadron Bruno Perret, a été mise en lumière pour son efficacité. Le lieutenant Lascombes a remercié son équipe car, depuis son arrivée, l’activité a été très dense. « Cela a été une année compliquée sur un territoire de 32 communes, dans l’une des gendarmeries les plus chargées des Deux Sèvres. Les procédures ont été lourdes et longues. Nous avons dû faire face aux violences urbaines et lutter en permanence contre l’insécurité. »
L’occasion de mettre l’accent sur 2016 et les divers leviers qui sont d’actualité « comme le projet de la vidéoprotection, la participation citoyenne sur la ville de La Crèche. Nous organiserons des rencontres avec les associations, pompiers, la population, avec les clubs seniors dont celui de La Crèche. Nous avons d’autres projets avec le pôle économique Atlansèvre. Déviance routière et développement de la communication pour protéger les citoyens seront mis en œuvre ». Et de rappeler que les gendarmes sont tous mobilisés. « J’ai une attente forte, celle de ne jamais baisser la garde. Chacun a son rôle. Nous formons une belle équipe. On travaille dur, en silence, et on laisse le succès faire du bruit. »

Réorganisation en cours

Le chef d’escadron Bruno Perret a renchéri en soulignant la difficulté de l’année 2015 pour la communauté de brigades lors de sa dernière inspection en tant que commandant de compagnie car il quittera les Deux-Sèvres cette année. « Le lieutenant est arrivé récemment avec une autre vision, son expérience et un besoin de faire évoluer certaines choses et de changement d’habitudes. Arrivé il y a très peu de temps, il partage ce bilan avec son prédécesseur. Le projet de réorganisation de la communauté de brigades est en cours avec des rencontres avec les élus. » Et de saluer « leurs interventions sur le Saint-Maixenntais avec parfois beaucoup de gendarmes mobilisés la nuit ».
En 2015, sur ce secteur, il y a eu 1.167 interventions, soit 120 de plus que l’an passé. « Le tiers des interventions en nocturne a été très délicat. 389 personnes ont été mises en cause en audition pour répondre de délits. Le niveau d’élucidation est très honorable mais pas satisfaisant. Au-delà des statistiques, il y a de grosses batailles qui sont menées par les hommes, notamment à la Toussaint, avec des dégradations et l’intervention à La Crèche pour retrouver un disparu. » Il a conclu en insistant « sur la dangerosité routière avec 1.400 infractions constatées par la police de la route, dont la moitié a été relevée avec vitesse, alcool et stupéfiants ».

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *