La Demoiselle d’Orléans

Jeanne d'Arc

La Demoiselle D’Orléans

Avant la fin du millénaire Si ne s’élève aucune voix
C’est dans une langue étrangère Que seront rédigées vos lois

Passionnément, je vous regarde
Du fond des temps, je vous entends
Je sais vos espoirs et vos larmes
Moi, demoiselle d’Orléans
De Montréal à Angoulême
De Charleville à Charleroi
Vous savez bien que je vous aime
Mais vous ne parlez plus de moi

[refrain] :
Nobles dames,
Gentils seigneurs
Moi la Jeanne,
J’ai froid au cœur
Quand je pense
Que j’ai donné
À la France
Mon sang, ma liberté
Et qu’elle m’a oubliée

Avant la fin du millénaire
Si ne s’élève aucune voix
C’est dans une langue étrangère
Que seront rédigées vos lois
Ma prière pour le roi Charles
Ce n’était pas “God save the King”
Mais en français tel qu’on le parle
Dans les maisons de nos collines

[refrain]
Nobles dames,
Gentils seigneurs
Moi la Jeanne,
J’ai froid au cœur
Quand je pense
Que j’ai donné
À la France
Mon sang, ma liberté
Et qu’elle m’a oubliée

Passionnément, je vous regarde
Du fond des temps, je vous entends
Je sais vos espoirs et vos larmes
Moi demoiselle d’Orléans
Quand je pense
Que j’ai donné
À la France
Mon sang, ma liberté
Et qu’elle m’a oubliée
À la France
Mon sang, ma liberté
Et qu’elle m’a oubliée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *