La brigade de gendarmerie se réorganise et voit ses missions redéfinies

Le chef d'escadron Philippe Castanedo, commandant de la brigade de Corte, a présenté aux élus de la microrégion la nouvelle brigade territoriale de contact.

C’était il y a deux ans, quasiment jour pour jour. Réunis dans une même inquiétude, les maires de Petra Serena, Altiani, Pedicorte, Giuncaghju, Erbaghjolo, Fughjichja et Pancheraccia alertaient la population sur la possible disparition de la gendarmerie de Pedicorte, qui prenait en charge les sept villages. Un état de fait que les élus refusaient d’envisager.

Il y a quelques jours, l’installation d’un nouveau personnel dans cette gendarmerie de village a fait taire les inquiétudes. « Mais avant cela, il y a eu des réunions entre élus de la microrégion, des courriers aux services compétents, aux représentants départementaux et régionaux… Il faut croire que l’argumentaire développé a fini par payer », se réjouit Victor Antonetti, maire de Pedicorte.

Le projet initial prévoyait la fermeture de la gendarmerie, avec le maintien d’une permanence, « ce que nous ne pouvions accepter au regard des populations de nos communes. Les gendarmes maintiennent un lien de proximité avec les habitants, et cela a encore été le cas lors de l’épisode neigeux de janvier ».

Source : Corse Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.