Justice à Lorient. Amende de 650 € au faux général de Pontivy

En autres médailles, le mystificateur arborait une Légion d'honneur sur son uniforme.

En autres médailles, le mystificateur arborait une Légion d’honneur sur son uniforme. | Thomas BREGARDIS

Il avait mystifié tout le monde à Pontivy, même le sous-préfet, les élus, les gendarmes, les anciens combattants. Le tribunal de Lorient l’a condamné hier mercredi.

Pendant trois ans, cet homme avait fait croire à ses amis pontivyens de l’UNC, Union nationale des combattants, qu’il était médecin colonel des sapeurs-pompiers de Paris. Et qu’il allait bientôt passer général.

Il avait aussi déclaré avoir fait l’école de Saint-Cyr-Coëtquidan. Lors des cérémonies au monument aux morts, il présentait bien, coiffé d’un képi à trois étoiles, la Légion d’honneur bien en vue sur son uniforme.

Entendu la veille du 8-Mai

Mais tout était faux. C’est lorsqu’il a été élu à la présidence de la section locale de l’UNC, au mois d’avril, que le pot aux roses a été découvert.

L’UNC a porté plainte à la gendarmerie. Le faux général a été entendu la veille de la commémoration du 8-Mai.

Amende de 650 €

Il s’est présenté penaud hier matin en procédure de plaider-coupable au tribunal de Lorient et a eu droit à un rappel à la loi assez ferme.

Et pour le port illégal de costume, d’uniforme et de décoration, cet homme de 69 ans a été condamné à une peine d’amende de 650 €.

Source : Ouest France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.