JONQUIÈRES (60) Le conducteur ivre, le gendarme et le sanglier

Samedi 7 novembre, 2 h 30 du matin. Une voiture percute un sanglier à proximité de Jonquières, près de Compiègne. Le véhicule est immobilisé sur la chaussée. Le conducteur prévient les gendarmes, qui se rendent rapidement sur place pour sécuriser les lieux de l’accident. On ne roule plus que sur une voie. Un véhicule de gendarmerie, gyrophare allumé, est installé à 50 m de là, de même que deux triangles et un militaire, afin de prévenir les automobilistes.

À 3 h 30, une Fiat Punto arrive en trombe. Le gendarme a tout juste le temps de sauter sur le côté pour éviter d’être percuté. Le conducteur freine, dérape, emportant les triangles de signalisation avec lui. Et redémarre. Sans s’arrêter lorsque deux gendarmes donnent du poing dans les vitres à son passage. La plaque d’immatriculation est relevée, une patrouille part dans la foulée. Pour arriver au domicile du chauffard presque en même temps que lui. Il s’agit de David Demouy, 28 ans, qui a l’audience de ce lundi, au tribunal de Compiègne, a reconnu l’ensemble des faits. Il avait 2,2g d’alcool dans le sang.

Déjà condamné pour des faits liés à ses problèmes d’alcool, il a été condamné à un mois de prison ferme, avec mandat de dépôt. Les magistrats espèrent qu’un passage à la maison d’arrêt de Compiègne va agir comme un électrochoc… Sa voiture lui a été confisquée et il a interdiction de passer son permis pendant huit mois.

Source : Courrier Picard

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.