Incendie criminel de Ventenac-Cabardès : la gendarmerie est retournée sur place ce vendredi matin

Outres les chais, qui ont été entièrement détruits par les flammes, une dizaine de cuves de 20 à 50 hl de vin avaient été vidées ou partiellement.
Outres les chais, qui ont été entièrement détruits par les flammes, une dizaine de cuves de 20 à 50 hl de vin avaient été vidées ou partiellement. PHOTO/CARCASSONNE CLAUDE BOYER
Dans le cadre de l’enquête sur l’incendie criminel ayant ravagé les chais du leader syndical Robert Curbières, jeudi matin, à Ventenac-Cabardès, la gendarmerie nationale est retournée sur les lieux du sinistre, ce vendredi matin.

Ses techniciens de l’Identité criminelle poursuivaient leur relevés, après que les gravats et autres objets consumés ont été enlevés, jeudi après-midi. Mais l’enquête, promet, d’ores et déjà, d’être de longue haleine.

Rappelons qu’il y a, dans ce dossier, deux victimes. Robert Curbières et son épouse, propriétaires des lieux, et Edouard Fortin, jeune vignerons du cru, dont la totalité de la récolte, soit des cuves, barriques et autres bouteilles, était stockée dans les installations du couple.

Source : L’indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.