Guerre en Ukraine : les Etats-Unis sur le point de franchir « la ligne rouge » avec une nouvelle livraison de lance-missiles à l’armée de Zelensky

Ces lance-roquettes permettent l’envoi de roquettes à une distance de maximum 80 km ou peuvent emporter ce qu’on appelle des « missiles sol-sol » dits ATACMS, dont la portée peut aller de 150 km à 300 km.. / MAXPPP – TOMS KALNINS

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky ne cesse d’appeler à l’aide la communauté internationale sur la nécessité de lui fournir des armes pour se défendre face à l’armée russe. Les Américains pourraient livrer à l’armée ukrainienne des lance-roquettes multiples, appelés MLRS (Multiple Launch Rocket System). Mais ce nouveau transfert d’armes pourrait être lourd de conséquences.

« Certains partenaires évitent de donner les armes nécessaires par peur de l’escalade. Escalade, vraiment ? La Russie utilise déjà les armes non nucléaires les plus lourdes, brûle les gens vivants. Peut-être qu’il est temps […] de nous donner des (lance-roquettes multiples) MLRS ? » a tweeté vendredi  Mykhaïlo Podoliak, conseiller de la présidence ukrainienne.

CNN affirme, en citant « plusieurs responsables« , que l’administration américaine réfléchit en effet à un plan d’aide militaire qui comprendrait l’envoi de ces MLRS. Selon nos confrères, l’annonce du plan pourrait tomber la semaine prochaine.

L’administration américaine du président Joe Biden aurait en tout cas approuvé l’envoi de plusieurs systèmes de lance-roquettes en Ukraine, a rapporté vendredi le New York Times, citant des responsables américains.
difficile de prévoir quelle sera la décision américaine ou quelle pourrait être la réaction russe à un éventuel envoi de MLRS.

Le porte-parole du Pentagone, John Kirby, n’a pas confirmé l’existence du projet et s’est limité à déclarer que « Nous restons engagés à les aider à l’emporter sur le champ de bataille« , alors que les rumeurs sur la livraison de ces lance-roquettes se multiplient dans la presse américaine.

L’ambassadeur russe aux États-Unis Anatoly Antonov a déjà averti que la militarisation de l’Ukraine par l’Occident est une menace directe pour la sécurité européenne et mondiale.

En Russie, cette annonce d’une nouvelle livraison d’armes fait également réagir. Olga Skabeeva, animatrice d’une émission très célèbre sur la chaîne Rossiya-1 (télévision d’État), a affirmé que si les Américains livraient cette arme, ils « franchir [aient] clairement une ligne rouge, et nous enregistrer [i] ons une tentative de provoquer une réponse très dure de la Russie.« 

A lire aussi : Guerre en Ukraine : Un nouveau transfert de lance-missiles américains à Kiev jugé comme une menace par un diplomate russe

En revanche, selon la presse américaine, l’administration Biden hésite parce qu’elle craint que les missiles ATACMS (ceux qui peuvent atteindre une portée de 300 km) puissent être utilisés par les Ukrainiens pour attaquer les Russes sur leur territoire, ce qui compliquerait la position américaine dans le conflit.

Ce samedi, Moscou s’était également livré à une démonstration de force, annonçant avoir effectué avec succès un tir d’essai du missile de croisière hypersonique Zircon.

Source : L’Indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.