Géopolitique mondiale – Une synthèse de presse alternative.

Bonjour à toutes et tous,

Je viens de parcourir une revue de presse très intéressante puisqu’elle nous porte « derrière le rideau », à l’écart des médias « mainstream ».

Elle m’a été transmise par un de nos amis.

Vous la trouverez tous les samedis sur le site « The Saker francophone« 
.

https://lesakerfrancophone.fr/revue-de-presse-rt-du-22-au-28-mai

L’information alternative est toujours utile à connaître pour se forger une opinion.

Bonne lecture.

Général Dominique Delawarde

Revue de presse RT du 22 au 28 mai

Publié le par Wayan


Par Wayan − Le 28 mai 2022 − Le Saker Francophone

Au menu cette semaine, l’Europe et les Etats-Unis qui continuent, de façon totalement volontaire et assumée, leur chute économique ; l’Ukraine qui plus elle perd plus elle se fascise ; la Russie et la Chine qui prépare leurs défenses contre l’inévitable assaut final, et suicidaire, de l’Occident.

L’europe

L’UE a visiblement décidé de mettre les pays européens au fond du trou pour ne plus avoir de relation avec la Russie, au grand plaisir des Etats-Unis :

« Une commissaire européenne, Margrethe Vestager, a déclaré mercredi au journal allemand Handelsblatt que les consommateurs européens devront supporter des hausses permanentes du prix de l’énergie, car le continent veut devenir indépendant des importations russes.

« Une partie importante de l’industrie européenne dépend de l’énergie ultra bon marché de la Russie, de la main-d’œuvre chinoise super bon marché et des semi-conducteurs hautement subventionnés de Taïwan. L’Europe connaissait ces risques, mais a fait preuve d’avidité », a déclaré Mme Vestager.

Selon la commissaire, les États européens ne peuvent pas simplement accepter ces dépendances comme faisant partie de l’accord. « L’Europe doit diversifier ses échanges et accepter des prix plus élevés… Les consommateurs devront en fin de compte payer pour ces changements », a-t-elle déclaré. »

https://www.rt.com/business/556059-europe-permanently-high-energy-costs/

« La Commission européenne a insisté sur le fait que la violation des sanctions de l’UE devait être considérée comme un crime et qu’il était particulièrement important de veiller au strict respect des restrictions imposées à la Russie dans le cadre du conflit en Ukraine.

« La Commission européenne propose d’ajouter la violation des mesures restrictives de l’UE à la liste des crimes de l’UE », a déclaré l’organe exécutif du bloc dans un communiqué de presse mercredi.

Une telle mesure prise au niveau de l’UE devrait faciliter les enquêtes, les poursuites et les sanctions en cas de violation des sanctions dans les 27 États membres, a-t-elle souligné.

La Commission a mis en évidence certaines des infractions pénales potentielles, telles que les activités visant à contourner les sanctions, notamment la dissimulation d’actifs, le non-gel de fonds soumis à des restrictions, et la pratique d’un commerce interdit, comme l’importation ou l’exportation de biens visés par des interdictions commerciales.

Bruxelles a également proposé de nouvelles règles plus strictes en matière de recouvrement et de confiscation des avoirs, qui devraient également contribuer au respect des mesures prises par l’UE « pour faire en sorte que le crime ne paie pas, en privant les criminels de leurs biens mal acquis et en limitant leur capacité à commettre d’autres crimes. » »

https://www.rt.com/news/556075-eu-sanctions-ukraine-crime/

Les répercutions de ces rigidités idéologiques continuent donc de briser l’économie européenne :

« L’économiste en chef de la Banque d’Angleterre (BoE), Huw Pill, a admis vendredi que la banque centrale était confrontée à son défi le plus difficile depuis 1997. Selon The Guardian, il a indiqué que les taux d’intérêt devaient encore augmenter.

Pill a déclaré que la flambée de l’inflation, qui a atteint son plus haut niveau en 40 ans (9 %) en avril, le mettait dans une « situation très inconfortable », étant donné que la banque centrale est censée maintenir l’inflation à 2 %.

« Ce sont des temps difficiles pour beaucoup de gens, en particulier pour les moins bien lotis, qui dépensent une plus grande proportion de leurs revenus en énergie et en nourriture, où les récentes hausses de prix ont été les plus importantes », a déclaré M. Pill.

L’économiste en chef de la BoE a déclaré que l’inflation devrait dépasser 10 % d’ici la fin de l’année. »

https://www.rt.com/business/555823-britain-toughest-economic-challenge/

« Plusieurs villes françaises ont commencé à distribuer des bons d’alimentation à la population pour compenser la hausse des prix, a rapporté lundi la chaîne de télévision France 2.

Selon le rapport, les citoyens reçoivent des coupons de 5, 20 et 30 euros. À ce jour, les administrations municipales auraient dépensé environ 37 millions d’euros (environ 40 millions de dollars) pour l’émission de coupons et de certificats, ainsi que pour d’autres mesures de soutien à la population.

Un document décrivant les subventions n’a pas encore été adopté. Toutefois, les mairies de certaines villes françaises ont décidé d’introduire les coupons alimentaires de leur propre chef, sans attendre une décision officielle du gouvernement. »

https://www.rt.com/business/556086-france-handing-out-food-stamps/

« L’arrivée de dizaines de milliers de réfugiés ukrainiens en Irlande risque de nuire à la « cohésion sociale et à l’intégration » dans le pays, selon une note de service secrète adressée au gouvernement.

Selon un article publié par l’Irish Independent samedi, les ministres du pays ont été informés que le niveau actuel de la réponse humanitaire de l’Irlande au conflit en Ukraine pourrait devenir insoutenable dans les semaines à venir. Le mémo aurait souligné qu’il y avait un risque que les nouveaux arrivants se retrouvent sans logement, sans éducation, sans aide au revenu ou sans emploi en Irlande.

La situation est particulièrement dangereuse dans les « communautés défavorisées » où l’arrivée de réfugiés ukrainiens pourrait compromettre « la cohésion sociale et l’intégration ».

Le journal décrit le mémo comme la « première preuve des préoccupations des plus hauts niveaux du gouvernement concernant l’impact de cette crise sur les communautés à travers le pays », qui ont récemment fait face à un afflux massif de nouveaux arrivants.

Selon l’Independent, citant le mémo, les services publics irlandais, ainsi que les transports, les voyages et l’industrie du tourisme sont parmi les secteurs qui risquent d’être les plus touchés. Les efforts déployés pour aider les réfugiés pourraient avoir un impact sur « l’ensemble de la population », selon le mémo, notamment « la non-durabilité de ce modèle même de réponse humanitaire, des pressions budgétaires supplémentaires et une demande accrue de services publics » – dont certains ont déjà une « demande non satisfaite ».

Au total, plus de 30 000 personnes sont arrivées en Irlande en provenance d’Ukraine depuis que la Russie a lancé son opération militaire de grande envergure contre l’Ukraine fin février. Plus de 21 000 d’entre elles cherchent un logement auprès de l’État, selon le rapport. Dans le même temps, moins de 2 000 des réfugiés arrivés en Irlande ont un emploi actif. »

https://www.rt.com/news/555930-ireland-ukrainian-refugees-influx/

« La Russie a cessé de fournir de l’électricité à la Lituanie, a annoncé dimanche le gestionnaire du réseau de transport d’électricité du pays, Litgrid.

Inter RAO, qui était le seul importateur d’électricité de la Russie vers la Lituanie, a confirmé la suspension des livraisons. Au début du mois, la branche nordique d’Inter RAO a également cessé de fournir de l’électricité à la Finlande.

Le ministère lituanien de l’énergie a initialement annoncé qu’il cesserait d’acheter de l’électricité russe vendredi.

« Conformément à la décision de l’opérateur de la bourse de l’électricité Nord Pool, le commerce de l’électricité produite en Russie, qui était effectué par Inter RAO (par le biais de sa filiale Inter RAO Lietuva), est terminé » à partir du 22 mai, a déclaré le ministère dans un communiqué. »

https://www.rt.com/business/555875-russia-halts-electricity-supply-lithuania/

« Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a déclaré l’état d’urgence mardi, en invoquant le conflit en Ukraine, quelques heures seulement après que le Parlement a approuvé cette mesure comme moyen pour Budapest de répondre aux situations de crise.

Orban a annoncé l’état d’urgence dans une allocution vidéo sur sa page Facebook. Le régime d’urgence prend effet à minuit, et les premières mesures seront dévoilées mercredi.

« Pour préserver les intérêts de la Hongrie en matière de sécurité nationale, pour s’assurer que nous restons en dehors de la guerre et pour protéger les familles hongroises, le gouvernement a besoin d’une marge de manœuvre et de la capacité d’agir immédiatement », a déclaré M. Orban dans l’annonce. »

https://www.rt.com/news/556024-hungary-declares-state-emergency/

Voilà qui ne va encore pas plaire du tout à l’ultralibérale Commission Européenne :

« La Hongrie a l’intention de financer ses programmes militaires et de sécurité sociale en taxant les banques, les compagnies d’assurance, les compagnies aériennes, les services publics d’énergie et de télécommunications, entre autres, a annoncé mercredi le Premier ministre Viktor Orban.

Il s’agit de la première mesure prise par M. Orban dans le cadre de l’état d’urgence que Budapest vient de décréter, en raison du conflit qui sévit dans l’Ukraine voisine. Cette mesure de type « Robin des Bois » peut également être perçue comme un moyen de faire monter les enchères dans la bataille avec l’UE sur le gel des fonds.

« Nous demandons et nous attendons que ceux qui ont fait des bénéfices supplémentaires en cette période de guerre aident le peuple et contribuent au budget de la défense nationale », a déclaré M. Orban dans une vidéo publiée sur Facebook.

Dans un post suivant, Orban a déclaré qu’une « augmentation drastique des prix » était due au conflit en cours et à la « politique de sanctions de Bruxelles », tandis que « les banques et les grandes entreprises multinationales » engrangent des bénéfices supplémentaires grâce à la hausse des taux d’intérêt.

Le gouvernement hongrois va « exiger des banques, des assureurs, des grandes chaînes commerciales, des entreprises d’énergie et de détail, des sociétés de télécommunications et des compagnies aériennes qu’ils déposent une grande partie de leurs bénéfices supplémentaires » dans deux fonds qu’il a créés.

Ce régime sera en vigueur pour le reste des années 2022 et 2023, a ajouté M. Orban. »

https://www.rt.com/news/556096-hungary-emergency-extra-profits-orban/

L’Ukraine

Ce qui reste de l’Ukraine s’enfonce dans le fascisme :

« Les législateurs ukrainiens ont introduit un projet de loi visant à priver les conscrits de leur citoyenneté s’ils ont quitté le pays pendant la loi martiale.

Une telle mesure constituerait une violation de la Déclaration universelle des droits de l’homme, qui est considérée comme le fondement du droit international des droits de l’homme. La proclamation de 1948 fait de la « privation arbitraire de la nationalité » un délit.

Dans un projet de loi enregistré mardi à la Verkhovna Rada – le parlement de Kiev – les législateurs ont proposé plusieurs amendements à la législation définissant le régime juridique sous la loi martiale, destinés à « renforcer l’économie et les capacités défensives du pays. »

L’une des propositions suggère que toute personne astreinte au service militaire puisse être privée de la citoyenneté ukrainienne si elle quitte le pays et ne revient pas dans les 30 jours.

Le projet de loi précise également que les mesures s’étendent aux personnes qui sont parties en Fédération de Russie dans le cadre du conflit militaire en cours entre Moscou et Kiev et à celles qui ont présenté un refus écrit de se mobiliser.

Mercredi, le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé un décret sur la prolongation de 90 jours de la loi martiale et des conditions de mobilisation générale dans le pays, qui doit maintenant être approuvé par le Conseil suprême de l’Ukraine.

En vertu de la loi martiale ukrainienne, il est interdit aux hommes âgés de 18 à 60 ans de quitter le pays et tous les citoyens astreints au service militaire sont tenus de participer à la mobilisation générale de toutes les forces de réserve. »

https://www.rt.com/news/555835-ukraine-deprive-conscripts-citizenship/

« Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a signé lundi une loi autorisant la confiscation des biens des citoyens accusés de soutenir la Russie dans le conflit en cours.

La loi, adoptée par le Parlement à la mi-mai, stipule que la saisie des biens est une mesure extraordinaire qui ne peut être utilisée que pendant la loi martiale et sur la base d’une décision de justice. Dimanche, l’Ukraine a prolongé la loi martiale pour 90 jours supplémentaires, jusqu’au 23 août.

« La procédure de recherche et de saisie des avoirs des personnes sanctionnées, qui soutiennent d’une manière ou d’une autre l’agression des occupants contre l’Ukraine, nous permettra de renflouer rapidement et efficacement le budget ukrainien aux dépens des ennemis », a déclaré M. Zelensky.

Parmi les actions susceptibles d’entraîner la confiscation des avoirs des entreprises et des particuliers, on peut citer l’atteinte à la sécurité nationale et à la souveraineté de l’Ukraine, l’assimilation du patriotisme ukrainien au nazisme et l’incitation à la haine envers le peuple ukrainien, sa culture et sa langue. »

https://www.rt.com/russia/555963-ukraine-zelensky-assets-seizure/

« L’Ukraine dispose d’un « formidable levier de pression » sur la Hongrie via l’oléoduc Druzhba – qui se traduit par « amitié » -, a déclaré jeudi Lana Zerkal, conseillère du ministre ukrainien de l’énergie.

S’exprimant lors d’une discussion en ligne au Forum de sécurité de Kiev, Mme Zerkal a critiqué la politique du gouvernement hongrois, qui bloque un sixième cycle de sanctions de l’UE, qui interdirait le pétrole russe.

Selon M. Zerkal, la Hongrie utilise l’offensive militaire russe comme un instrument pour atteindre ses propres objectifs et pense qu’elle peut désormais « tout exiger » de l’UE.

« L’Ukraine a un merveilleux levier de pression entre les mains – c’est l’oléoduc de Druzhba« , a déclaré Zerkal, ajoutant que « quelque chose pourrait se produire » avec la partie séparée de la Hongrie de l’infrastructure.

« Et, à mon avis, il serait très approprié qu’il lui arrive quelque chose. Mais, encore une fois, il appartient au gouvernement et au président de prendre des décisions sur des questions politiques, de décider si nous voulons vraiment parler au [président hongrois Viktor] Orban dans une langue qu’il comprend et qu’il impose à l’UE, ou si nous ne sommes pas encore prêts pour cela », a souligné M. Zerkal.

Mme Zerkal s’est ensuite rendue sur Facebook pour clarifier « son humble opinion » qui a « provoqué un scandale diplomatique », affirmant que « les faits sont une chose têtue. »

« Mais, pour calmer la situation, il convient de préciser que la position officielle du ministère de l’Énergie de l’Ukraine sur cette question est inchangée. L’Ukraine est un transporteur fiable de vecteurs énergétiques vers l’Europe », a-t-elle souligné. »

https://www.rt.com/russia/556145-ukraine-threatens-eu-member/

Avec de tels négociateurs la paix n’est pas près d’être signée :

« L’un des principaux négociateurs représentant l’Ukraine dans les pourparlers de paix bloqués avec la Russie a apparemment appelé à l’extermination de « ceux qui se font appeler » les autorités des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, reconnues par la Russie comme des États indépendants fin février.

S’exprimant jeudi sur la chaîne ukrainienne ICTV, Mikhail Podoliak, conseiller du chef de cabinet du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a exprimé le souhait que « tous ces éléments criminels qui se font appeler autorités de ces régions disparaissent, physiquement », une fois que l’armée ukrainienne aura repris le Donbass…

Le fonctionnaire a ajouté qu’il souhaitait que le mot « Russes » soit oublié et relégué dans l’histoire dans la région de Kharkov – qui est frontalière de la Russie et où Kiev monte une contre-offensive – ainsi que dans les régions de Lougansk et de Donetsk, qui ont été reconnues comme indépendantes par Moscou fin février. »

https://www.rt.com/russia/555793-ukrainian-official-donbass-authorities-physically-gone/

« Alexey Arestovich, conseiller présidentiel ukrainien très en vue, a eu recours à un langage vulgaire pour critiquer ceux qui, à l’Ouest, exhortent Kiev à céder une partie du territoire du pays à la Russie au nom de la paix.

« Allez vous faire foutre avec de telles propositions, bande d’idiots, qui voulez échanger un peu de territoire ukrainien ! Vous êtes complètement fous ? Nos enfants meurent, nos soldats arrêtent les obus avec leur propre corps, et ils nous disent de sacrifier nos territoires. Cela n’arrivera jamais », a-t-il insisté dans une interview donnée mercredi. »

https://www.rt.com/russia/556103-arestovich-territories-concessions-response/

Perdant sur le terrain militaire, les attaques terroristes lancées par les nazis ukrainiens risquent de se multiplier :

« Le maire de la ville d’Energodar, tenue par les Russes, dans le sud-est de l’Ukraine, et deux de ses gardes de sécurité ont été blessés dans une explosion dimanche, selon les forces de l’ordre locales.

L’explosion s’est produite dans l’entrée d’un immeuble d’habitation où la mère du maire, Andrey Shevchik, résiderait. Un engin explosif improvisé a été placé à l’intérieur d’une boîte de distribution électrique, a déclaré un représentant de la police à l’agence de presse TASS de Moscou.

Le maire avait récemment reçu de nombreuses menaces de la part de la partie ukrainienne, a-t-il ajouté. »

https://www.rt.com/russia/555908-mayor-energodar-explosion-apartment/

On peut aussi compter aussi sur l’Europe pour que cette guerre dure :

« Le Royaume-Uni est en pourparlers actifs pour expédier des armes à la Moldavie – un pays situé le long de la frontière sud-ouest de l’Ukraine – selon la ministre des Affaires étrangères Liz Truss, qui a déclaré que les armes pourraient aider à repousser une future attaque russe.

S’adressant au Telegraph dans une interview publiée vendredi, la ministre a affirmé que Moscou avait « l’ambition de créer une grande Russie », suggérant qu’elle pourrait ensuite jeter son dévolu sur la Moldavie, qui abrite la région séparatiste russophone de Transnistrie.

« Je voudrais que la Moldavie soit équipée selon les normes de l’OTAN. C’est une discussion que nous avons avec nos alliés », a déclaré Mme Truss, sans toutefois préciser le type d’armes envisagé. Elle a qualifié la Moldavie d’État « vulnérable », alléguant à nouveau une menace « plus large » posée par la Russie.

La ministre des affaires étrangères a exprimé certaines des positions les plus belliqueuses du Royaume-Uni à ce jour concernant la guerre en Ukraine, déclarant à un journal italien en début de semaine que Moscou « doit perdre » dans le conflit, tout en rejetant l’idée qu’une « rampe de sortie » diplomatique pourrait être négociée pour mettre fin aux combats. Elle a précédemment déclaré que Londres ne lèverait pas les sanctions économiques contre la Russie tant qu’elle n’aurait pas renoncé à ses revendications sur la Crimée et à sa reconnaissance des républiques séparatistes du Donbass, préjugeant ainsi des pourparlers entre les deux parties pour résoudre les différends sur ces territoires.

Mme Truss a ensuite déclaré au Telegraph que les États occidentaux cherchaient à créer « une commission conjointe avec l’Ukraine et la Pologne sur la mise à niveau des défenses ukrainiennes aux normes de l’OTAN », ajoutant : « Comment faire en sorte … que l’Ukraine soit en permanence capable de se défendre et comment garantir que cela se produise ? C’est sur cela que nous travaillons en ce moment. » »

https://www.rt.com/news/555858-uk-nato-weapons-moldova/

« Le Danemark fournira un nombre non spécifié de missiles antinavires Harpoon et de lanceurs à l’Ukraine, a annoncé lundi le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin. Les rumeurs de la semaine dernière concernant cette transaction ont incité Kiev à déclarer que les États-Unis aideraient l’Ukraine à « détruire » la flotte russe, ce que le porte-parole sortant du Pentagone a démenti.

Officiellement, les missiles sont destinés à aider à « défendre le littoral ukrainien », selon M. Austin et le général Mark Milley, président des chefs d’état-major, qui se sont entretenus avec les journalistes après la réunion virtuelle du groupe de contact sur la défense de l’Ukraine, lundi.

Le groupe – composé de 47 pays désireux de fournir des armes à Kiev – a eu une réunion « très constructive » et a obtenu « un sens plus aigu » des besoins ukrainiens de la part du ministre de la Défense Alexey Reznikov et d’autres responsables de Kiev, a déclaré Austin.

Outre les missiles danois, la République tchèque a promis des hélicoptères d’attaque, des chars et des systèmes de lance-roquettes multiples (MLRS). Kiev a demandé de l’artillerie à longue portée, des chars et des véhicules blindés, ainsi que des drones, selon M. Austin. »

https://www.rt.com/russia/555979-pentagon-harpoon-ukraine-denmark/

Cette nouvelle semble confirmer que la Pologne va « assimiler » ce qui reste de l’Ukraine à la fin de l’Opération spéciale russe, l’intégrant de facto en UE :

« L’Ukraine accordera un statut juridique spécial aux citoyens polonais, a annoncé dimanche le président Volodymyr Zelensky en recevant son homologue polonais Andrzej Duda à Kiev.

« Il ne devrait pas y avoir de frontières ou de barrières entre nous. Mentalement, les peuples ukrainien et polonais sont inséparables depuis longtemps. C’est pourquoi nous avons convenu de traduire cela en un accord bilatéral approprié dans un avenir proche », a déclaré M. Zelensky lors d’un discours prononcé au parlement du pays.

Au début du mois, M. Duda a exprimé l’espoir qu’il n’y ait pas de frontière entre la Pologne et l’Ukraine à l’avenir. Les deux nations vivraient « ensemble sur cette terre, construisant et reconstruisant notre bonheur commun et notre force commune qui nous permettra de résister à tout danger », a déclaré le président polonais à Varsovie le 3 mai.

Jusqu’à présent, on sait peu de choses sur cet accord potentiel et sur les avantages dont bénéficieraient exactement les ressortissants polonais. La législation à venir pourrait refléter les mesures prises par Varsovie pour soutenir les réfugiés ukrainiens dans le cadre du conflit actuel entre Moscou et Kiev, a suggéré l’assistant de Zelensky, Sergey Nikiforov.

« Nous devons prêter attention à la loi qui a été adoptée en Pologne pour les personnes temporairement déplacées d’Ukraine, et qui assimilait en fait les citoyens d’Ukraine aux citoyens de Pologne, mais sans droit de vote. En conséquence, en Ukraine, à l’initiative du président, disons, une loi similaire sera adoptée », a déclaré le fonctionnaire aux médias locaux.

En vertu de la législation polonaise, adoptée en mars dernier, les ressortissants ukrainiens peuvent rester dans le pays jusqu’à 18 mois et sont autorisés à y travailler après s’être fait enregistrer et avoir confirmé leur identité. La Pologne a accepté quelque 3,5 millions de réfugiés ukrainiens depuis que le conflit a éclaté fin février. »

https://www.rt.com/russia/555932-ukraine-poland-special-status/

La Russie

Les efforts que la Russie est prête à faire ne sont jamais entendus :

« Les pénuries alimentaires dans le monde ne sont pas la faute de Moscou, mais la Russie est prête à contribuer à les atténuer en exportant des céréales et des engrais – si l’Occident lève son embargo « politiquement motivé », a déclaré le président Vladimir Poutine au Premier ministre italien Mario Draghi lors d’un appel téléphonique jeudi.

Poutine a souligné qu’il était « sans fondement » d’accuser la Russie d’avoir des problèmes avec les produits agricoles qui atteignent les marchés mondiaux, selon le compte rendu de l’appel publié par le Kremlin. Le président russe a attribué la situation aux « perturbations de la production et des chaînes d’approvisionnement, ainsi qu’aux politiques financières des pays occidentaux pendant la pandémie de coronavirus », qui n’ont été qu’« aggravées par les restrictions anti-russes » imposées par les États-Unis et l’UE au sujet du conflit en Ukraine.

La Russie est prête à apporter une « contribution significative à la résolution de la crise alimentaire » en exportant des engrais et des céréales si l’embargo occidental est levé, a déclaré M. Poutine. »

https://www.rt.com/russia/556162-russia-food-putin-draghi/

L’Opération en Ukraine n’empêche pas la Russie de consolider ses autres flancs :

En Europe :

« Le ministre russe de la Défense a annoncé ce 20 mai la création de douze nouvelles bases militaires dans l’ouest de la Russie en réponse au renforcement de l’OTAN et de son potentiel élargissement à la Finlande et à la Suède. « D’ici la fin de l’année, 12 bases militaires et unités seront déployées dans le district militaire de l’Ouest », a déclaré Sergueï Choïgou devant les cadres de son ministère et de l’armée, relevant «la croissance des menaces militaires aux frontières russes » qu’il a imputée à l’alliance politico-militaire atlantique et aux Etats-Unis. La Russie prend les « contre-mesures appropriées », selon Sergueï Choïgou… « La situation sur l’axe stratégique occidental se caractérise par une montée des menaces militaires près des frontières russes. Au cours des huit dernières années, l’intensité des vols de bombardiers stratégiques américains en Europe a été multipliée par 15, passant de trois à 45 par an. L’apparition de navires américains équipés de missiles guidés en mer Baltique est devenue systématique », a-t-il entre autres rapporté, reprochant aux Etats-Unis et à l’OTAN d’avoir intensifié les entraînements opérationnels et de combat aux abords de la Russie.

https://francais.rt.com/international/98640-russie-annonce-nouvelles-bases-militaires-sur-son-territoire-face-menaces-frontieres

En Afrique :

« Recevant à Moscou son homologue malien Abdoulaye Diop, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a dénoncé le 20 mai la « mentalité coloniale » de Paris et de l’Europe à l’égard de Bamako. « Le mécontentement [de la France] face à l’attitude des dirigeants maliens de solliciter l’aide de structures extérieures de protection et de sécurité n’est rien d’autre qu’un retour à la pensée coloniale dont les Européens auraient dû se débarrasser depuis longtemps », a lancé le ministre russe des Affaires étrangères lors d’une conférence de presse.

Il a lancé une mise en garde contre « un danger réel d’apparition » au Mali « d’enclaves anarchiques », où des combattants de diverses formations armées illégales qui se sont déjà préparées à de telles actions opéreront sans entrave, un phénomène qui, selon lui, « menace l’intégrité territoriale du pays » et dont la Russie a averti la France à plusieurs reprises. « Nous comprenons mais n’apprécions pas les tentatives de la France et d’autres pays de l’UE de prétendre à un rôle dominant en Afrique et dans d’autres régions », a souligné le diplomate, jugeant « inadmissible » que la France cherche à « dicter sa conduite au Mali, avec qui elle peut communiquer ».

Par ailleurs, le chef de la diplomatie russe a assuré que Moscou était prêt à accorder un soutien à Bamako « pour augmenter les capacités de combat des forces armées maliennes », notamment dans la formation des militaires et des policiers. Il a aussi assuré que Moscou allait continuer à livrer au Mali du blé, des engrais minéraux et des produits pétroliers, alors que la Russie est visée par les sanctions occidentales en représailles à son offensive en Ukraine.

La coopération russo-malienne donne « des résultats probants sur le terrain », selon Abdoulaye Diop Le ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop a quant à lui salué le « partenariat privilégié » entre les deux pays qui se traduit par une « coopération militaro-technique », insistant sur le fait que celle-ci se faisait à la demande du Mali. Il a enfin invité son homologue à se rendre à Bamako dès que possible.

https://francais.rt.com/international/98645-retour-pensee-coloniale-serguei-lavrov-denonce-attitude-france-egard-mali

En Asie :

« Moscou s’attend à une coopération économique accrue avec la Chine à mesure que l’Occident devient plus dictatorial, a déclaré lundi le ministre russe des affaires étrangères, Sergey Lavrov. La Russie a l’intention de nouer des relations avec des pays indépendants et décidera de la manière de traiter avec l’Occident si et quand celui-ci reviendra à la raison, a-t-il ajouté.

« Maintenant que l’Occident prend la position d’un dictateur, nos liens économiques avec la Chine vont croître encore plus rapidement », a déclaré Lavrov aux étudiants de l’école Primakov, un lycée d’élite de Moscou portant le nom de l’un de ses prédécesseurs.

« En plus des revenus directs pour le trésor public, cela nous donnera la possibilité de mettre en œuvre des plans de développement de l’Extrême-Orient et de la Sibérie orientale », a-t-il ajouté. « La majorité des projets avec la Chine y sont concentrés. C’est l’occasion pour nous de réaliser notre potentiel dans le domaine des hautes technologies, y compris l’énergie nucléaire, mais aussi dans un certain nombre d’autres domaines. »

Les remarques de Lavrov ont été faites lors des « 100 questions au leader », un événement traditionnel organisé par l’académie de Moscou qui porte le nom d’Evgeny Primakov, qui a été ministre des affaires étrangères de 1996 à 1998, puis premier ministre.

Abordant les troubles actuels en Ukraine, M. Lavrov a déclaré que Moscou avait tenté de résoudre la crise du Donbass en demandant à Kiev de mettre en œuvre le protocole de Minsk, mais que l’Occident ne faisait que faire semblant de s’intéresser aux pourparlers et, au contraire, « encourageait la position arrogante du régime de Kiev. »

Maintenant, l’Occident « réagit furieusement » face à la Russie qui défend ses « intérêts fondamentaux absolument légitimes », a déclaré M. Lavrov. Les dirigeants occidentaux « scandent des formules » et déclarent qu’ils doivent « vaincre la Russie » ou la faire « perdre sur le champ de bataille », sans comprendre l’histoire ou la nature de la Russie, a-t-il ajouté.

« Ils doivent avoir mal travaillé à l’école« , a déclaré M. Lavrov.

« Je suis convaincu que cela finira par prendre fin. L’Occident finira par reconnaître la réalité sur le terrain. Il sera forcé d’admettre qu’il ne peut pas constamment attaquer les intérêts vitaux de la Russie – ou des Russes, où qu’ils vivent – en toute impunité », a-t-il ajouté.

Moscou ne se contente pas de mettre en œuvre une stratégie de substitution des importations en réponse aux sanctions antirusses, mais « doit cesser de dépendre de quelque manière que ce soit de l’approvisionnement de l’Occident » et s’appuyer sur ses propres capacités et sur les pays qui ont « prouvé leur fiabilité » et agissent de manière indépendante, a expliqué M. Lavrov. »

https://www.rt.com/russia/555983-lavrov-russia-china-west/

Ce qui déclenche la fureur des Etats-Unis :

« Les Etats-Unis ont fait savoir le 24 mai qu’ils bloqueraient désormais le paiement par la Russie du remboursement de sa dette en dollars. Le ministère des Finances russe a en réaction annoncé un schéma financier en roubles convertibles en dollars.

La dette extérieure de la Russie représente, selon son ministère des Finances, environ 4 500 milliards de roubles (une cinquantaine de milliards d’euros au taux actuel), soit 20% de la dette publique totale. En cas de défaut, le gouvernement russe perdrait l’accès à une source de financement importante ou serait contraint de payer des taux d’intérêt prohibitifs même si dans les faits, il ne peut déjà plus lever de fonds à cause des sanctions occidentales. De leurs côtés, les détenteurs de créances impayées risquent de perdre tout ou partie de leur argent.

En réponse à la décision du Trésor des Etats-Unis le ministère russe des Finances a annoncé qu’il effectuerait ses prochains remboursements en roubles. « Etant donné que le refus de prolonger cette licence rend impossible de continuer à honorer la dette extérieure en dollars, les remboursements se feront en devise russe avec la possibilité de les convertir ensuite en devise originale via le National settlement depository (NSD) qui servira d’agent-payeur », explique le ministère dans un communiqué. « Le ministère russe des Finances, en tant qu’emprunteur responsable, assure de sa volonté de continuer à honorer et rembourser toutes ses obligations financières », souligne encore le texte qui conclut : « Cette situation créée artificiellement par un pays inamical n’aura pas d’effet sur la vie des Russes. »

https://francais.rt.com/economie/98742-etats-unis-interdisent-remboursement-dollars-dette-russe-moscou-paiera-roubles

Les Etats-unis

Comme l’Europe, les Etats-Unis sacrifient leur population pour essayer de garder une hégémonie qui leur échappe :

« Alors que le prix moyen de l’essence aux États-Unis devrait atteindre 6 dollars le gallon d’ici le mois d’août selon l’American Automobile Association (AAA), la secrétaire d’État à l’énergie, Jennifer Granholm, a été mise sur la sellette pour avoir rejeté la faute sur Vladimir Poutine et l’opération militaire russe en Ukraine.

Lors d’une audition au Sénat jeudi, la secrétaire américaine à l’énergie Jennifer Granholm a été pressée par le sénateur républicain Josh Hawley du Missouri au sujet des prix record de l’essence, s’interrogeant sur ce que l’administration Biden compte faire pour réduire les coûts.

« Je suis sûr que vous avez vu les informations de ce matin », a déclaré M. Hawley, « l’AAA prévoit que le prix de l’essence atteindra une moyenne nationale, moyenne, de 6 dollars le gallon d’ici le mois d’août. Est-ce acceptable pour vous ? »

 » Non, ça ne l’est pas « , a répondu Granholm, ajoutant que « vous pouvez remercier l’activité de Vladimir Poutine pour avoir envahi l’Ukraine et nous avoir tiré… « .

 » C’est absurde « , a interrompu Hawley. « Avec tout le respect que je vous dois, Madame la Secrétaire, c’est un non-sens total ».

Hawley a expliqué que les prix étaient déjà en hausse bien avant que la Russie ne lance son offensive en Ukraine, et qu’ils n’ont cessé d’augmenter depuis août. « En janvier 2021, le prix moyen du gaz dans mon État était de 2,07 dollars. Huit mois plus tard, bien avant que Vladimir Poutine n’envahisse l’Ukraine, ce prix était en hausse de plus de 30 %, et n’a cessé d’augmenter depuis. »

« Voici ce que votre président a fait quand il est arrivé au pouvoir », a déclaré Hawley. « Il a immédiatement réintégré l’accord de Paris sur le climat, il a annulé le pipeline Keystone, il a interrompu les programmes de location dans l’ANWR, il a décrété un arrêt de soixante jours sur toutes les nouvelles locations de pétrole et de gaz et sur les permis de forage sur les terres et les eaux fédérales … qui représentent 25 % de la production pétrolière américaine. Il a ordonné aux agences fédérales d’éliminer tous les efforts de soutien aux combustibles fossiles, il a imposé de nouvelles réglementations sur le pétrole et le gaz, ainsi que sur les émissions de méthane ; tout cela juste dans les premiers jours ! Vous me dites que cela n’a eu aucun effet sur notre approvisionnement énergétique ? »

https://www.rt.com/news/555822-us-energy-secretary-gas-prices/

« L’état d’urgence a été déclaré dans la ville de New York dans le cadre de la pénurie nationale de lait maternisé, ce qui pourrait permettre aux autorités de lutter contre la spéculation sur ces produits rares.

Cette mesure, annoncée dimanche par le maire Eric Adams, donne au département de la protection des consommateurs et des travailleurs de la ville le pouvoir d’empêcher les prix abusifs en prenant des mesures contre les détaillants.

« Ce décret d’urgence nous aidera à sévir contre tout détaillant cherchant à tirer profit de cette crise en augmentant les prix de ce bien essentiel », a déclaré M. Adams. « Notre message aux mères et aux familles en difficulté est simple : Notre ville fera tout ce qui est en son pouvoir pour vous aider pendant cette période difficile. »

Un communiqué de presse des responsables de la ville indique également que les parents de New York qui estiment être surfacturés pour du lait maternisé peuvent désormais déposer une plainte sur le site officiel du gouvernement de New York. »

https://www.rt.com/news/555948-nyc-emergency-baby-formula/

« Les actions américaines ont été de nouveau écrasées vendredi, poussant Wall Street vers un marché baissier dans un contexte de craintes d’inflation et de récession et laissant les investisseurs sur leur plus longue série de pertes depuis la Grande Dépression, selon au moins une mesure clé…

« Maintenant que le S&P a perdu plus de 20%, il est officiellement dans un marché baissier », a déclaré l’économiste Peter Schiff. « Mais le marché baissier n’a pas commencé aujourd’hui. Il a commencé le 4 janvier, lorsque le S&P a atteint son plus haut niveau. Nous sommes dans un marché baissier depuis lors. C’est juste que les investisseurs ont été dans le déni. Cette chute sera extrêmement féroce ».

L’ancien directeur général de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, a averti en début de semaine que l’économie américaine courait un « risque très, très élevé » de tomber en récession. L’inflation est à son plus haut niveau depuis 40 ans et la banque centrale du pays pousse les taux d’intérêt à la hausse pour aider à rétablir la stabilité des prix.

« Le processus visant à ramener l’inflation à 2 % sera également douloureux, mais, en fin de compte, le plus douloureux serait que nous n’y parvenions pas et que l’inflation s’installe dans l’économie à des niveaux élevés, et nous savons ce que c’est », a déclaré la semaine dernière le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell. »

https://www.rt.com/business/555847-us-stocks-slide-to-bear-market-status/

« Selon une note de JPMorgan Chase consultée par Bloomberg, la richesse des ménages américains a diminué d’au moins 5 000 milliards de dollars depuis le début de l’année, dans un contexte de forte baisse des marchés. Les pertes pourraient s’élever à 9 000 milliards de dollars d’ici la fin de l’année, selon cette note.

Selon le rapport, les milliardaires américains sont les plus grands perdants de la déroute du marché, leur richesse collective ayant chuté de près de 800 milliards de dollars depuis son sommet en novembre.

Les données montrent que depuis le début de l’année, l’indice S&P 500 a glissé de 18 %, le Nasdaq 100 a perdu 27 % et un indice Bloomberg des crypto-monnaies a plongé de 48 %.

La flambée des taux d’intérêt a aggravé la situation. La Réserve fédérale américaine, qui se débat avec l’inflation la plus élevée depuis des décennies, a besoin que les Américains freinent leurs dépenses, malgré le risque de ralentissement économique. »

https://www.rt.com/business/555943-us-wealth-shock-warning-jpmorgan/

« Deux personnes ont été tuées et au moins huit autres ont été blessées dans la dernière fusillade de Chicago, qui a éclaté à la suite d’une bagarre devant un fast-food McDonald…

Les fusillades à Chicago ont bondi de 66 % au cours des deux dernières années, atteignant près de 10 par jour en 2021. L’année dernière, près de 800 homicides ont été commis dans la ville, soit le total le plus élevé depuis un quart de siècle. La violence par arme à feu est encore pire depuis le début de l’année dans le centre-ville de Chicago. Les fusillades ont augmenté de 225 % dans le 18e district, qui comprend le McDonald’s où s’est produit l’incident mortel de jeudi soir. »

https://www.rt.com/news/555845-chicago-mass-shooting-near-mcdonalds/

La Chine

La Chine se prépare à subir ce que subit la Russie car il est visible que son tour arrivera bientôt :

« Les autorités canadiennes ne permettront pas aux entreprises chinoises Huawei ou ZTE d’utiliser les réseaux de télécommunications 5G en pleine expansion du pays, invoquant de « graves » préoccupations en matière de sécurité nationale et de protection de la vie privée.

La décision, longtemps retardée, a été annoncée jeudi par le Bureau de l’innovation, de la science et de l’industrie d’Ottawa, qui a déclaré que les deux entreprises seraient interdites de réseaux canadiens à l’avenir.

« Le gouvernement du Canada annonce aujourd’hui qu’il a l’intention d’interdire aux fournisseurs de services de télécommunications canadiens de déployer des produits et services Huawei et ZTE dans leurs réseaux 5G« , a déclaré le bureau, ajoutant que les fonctionnaires ont de « sérieuses préoccupations » quant au fait que les entreprises pourraient être « contraintes de se conformer à des directives extrajudiciaires de gouvernements étrangers d’une manière qui entrerait en conflit avec les lois canadiennes ou serait préjudiciable aux intérêts canadiens. » »

https://www.rt.com/news/555790-canada-bans-huawei-5g/

« Les États-Unis cherchent à remodeler les systèmes de défense de Taïwan à la lumière de l’expérience acquise lors de l’envoi d’une aide militaire à l’Ukraine, actuellement en conflit avec la Russie, a rapporté mardi le New York Times, citant des responsables américains anonymes.

Les derniers achats d’armes effectués par Taïwan auprès des États-Unis reflètent ce changement d’approche, indique le NYT, qui ajoute que les plates-formes de roquettes mobiles, les avions de combat F-16 et les missiles antinavires « sont mieux adaptés pour repousser une force d’invasion ». Dans le même temps, Washington aurait découragé Taipei d’acheter des hélicoptères MH-60R Seahawk et des chars M1A2 Abrams.

Des analystes ont expliqué au NYT en quoi pourraient consister les futurs achats : « Cela comprendrait des mines intelligentes, des missiles de croisière antinavires, des capacités de cybersécurité et des forces spéciales capables de neutraliser les équipes chinoises avancées, ainsi que des systèmes de défense aérienne », a expliqué James Stavridis, amiral quatre étoiles à la retraite et ex-doyen de la Fletcher School of Law and Diplomacy de l’université Tufts.

Les responsables américains considèrent également que les missiles anti-navires mobiles terrestres Harpoon et les missiles anti-aériens Stinger sont essentiels à la défense de la nation insulaire. Selon le document, les États-Unis pourraient également partager des renseignements avec l’armée taïwanaise pour rendre ses actions plus efficaces en cas de conflit, comme ils le font actuellement en Ukraine.

« L’objectif est de transformer Taïwan en ce que certains responsables appellent un ‘porc-épic’, c’est-à-dire un territoire hérissé d’armements et d’autres formes de soutien de la part des États-Unis, qui semble trop douloureux pour être attaqué », indique le NYT. »

https://www.rt.com/news/556054-us-ukraine-lessons-taiwan-china/

« La Chine souhaite élargir le groupe d’économies émergentes connu sous le nom de BRICS, a déclaré jeudi un haut diplomate chinois. Ce bloc économique est actuellement composé du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine et de l’Afrique du Sud.

« La Chine propose de lancer le processus d’expansion des BRICS, d’explorer les critères et les procédures de cette expansion et de former progressivement un consensus », a déclaré Wang Yi, conseiller d’État et ministre des affaires étrangères de la Chine, lors d’une réunion en ligne des ministres des affaires étrangères des BRICS, cité par Reuters.

Dans un discours prononcé avant la réunion des ministres des affaires étrangères des BRICS, le président chinois Xi Jinping a appelé à renforcer la coopération. Xi Jinping avait déjà invité le gouvernement argentin à participer au sommet des BRICS. L’Argentine s’efforce de rejoindre le groupe depuis plus d’une décennie. En février, lors d’une visite officielle en Chine, le président argentin Alberto Fernandez a réitéré cette demande. »

https://www.rt.com/business/555777-china-brics-expansion-calls/

« Le Parti communiste chinois (PCC), cherchant à protéger les hauts responsables du pays des sanctions occidentales telles que celles imposées à la Russie dans le cadre du conflit en Ukraine, aurait publié une directive décourageant les hauts responsables d’acheter des actifs à l’étranger.

La nouvelle politique bloquera les promotions des élites du PCC qui possèdent d’importants avoirs à l’étranger, a rapporté jeudi le Wall Street Journal, citant des personnes non identifiées connaissant bien la question. La restriction s’appliquera non seulement aux actifs détenus directement et indirectement par les hauts responsables du parti eux-mêmes, mais aussi à ceux détenus par leurs épouses et leurs enfants.

Le département de l’organisation centrale du PCC aurait émis cette nouvelle restriction d’investissement dans une note interne en mars, quelques semaines après que la Russie ait lancé son offensive militaire contre l’Ukraine. Les chefs de parti de niveau ministériel ne seront plus autorisés à posséder des actifs étrangers tels que des biens immobiliers et des actions, selon le rapport.

Il sera également interdit aux responsables du Parti d’ouvrir des comptes non essentiels dans des institutions financières étrangères. Par exemple, l’enfant d’un dirigeant en âge d’aller à l’université pourra détenir un compte dans une banque locale tout en fréquentant une université étrangère, mais il ne sera pas autorisé à placer de l’argent liquide à Singapour ou en Suisse en tant que valeur refuge. »

https://www.rt.com/news/555778-ccp-bans-foreign-holdings/

« La Chine a dévoilé le premier navire porteur de drones autonomes au monde, qui peut être utilisé à la fois pour la recherche maritime et la sécurité, en accueillant des dizaines d’avions sans pilote, ont rapporté les médias locaux.

Selon le South China Morning Post, le lancement du navire de 88 mètres nommé Zhu Hai Yun a eu lieu mercredi. Le navire peut être contrôlé à distance ou naviguer de manière autonome en eau libre, indique le rapport, ajoutant qu’il contribuera grandement à la recherche et à l’observation scientifiques marines. Le Zhu Hai Yun pourrait être déployé pour la prévention des catastrophes maritimes et la maintenance des parcs éoliens en mer, rapporte le China’s Science and Technology Daily.

En dehors de ces utilisations civiles, le porte-avions pourrait également être déployé pour intercepter des « cibles invasives ».

Le Zhu Hai Yun, qui, outre un essaim de drones, accueille des navires sans équipage et des submersibles, est capable de naviguer sans intervention humaine grâce à un système d’intelligence artificielle embarqué unique. Baptisé IMOSOS (Intelligent Mobile Ocean Stereo Observing System), ce système a été mis au point par le Southern Marine Science and Engineering Guangdong Laboratory. »

https://www.rt.com/news/555870-china-world-first-autonomous-drone-carrier/

« La Chine envisage de proposer d’importants accords économiques et de sécurité à une série de nations du Pacifique, selon un projet de document divulgué à la presse alors que le plus haut diplomate du pays est en tournée dans la région. Ces propositions interviennent après la signature, entre Pékin et les îles Salomon, d’un accord majeur qui a suscité de vives objections de la part de l’Australie et des États-Unis.

Baptisé « vision globale du développement », le document a été obtenu par l’AFP et le Guardian et présente des offres d’aide chinoise à dix petits pays insulaires. Outre des millions de dollars d’aide, les propositions donneraient également aux nations un meilleur accès à l’énorme marché chinois et renforceraient la coopération en matière de sécurité, permettant à Pékin de former les forces de police locales, par exemple.

La fuite du document a coïncidé avec la tournée du ministre chinois des affaires étrangères, Wang Yi, dans plusieurs pays insulaires du Pacifique cette semaine, au cours de laquelle il devrait discuter des offres décrites dans le projet, selon l’AFP. Le média a noté que l’approbation d’au moins certaines des propositions pourrait être décidée lors d’une réunion des ministres régionaux des affaires étrangères à Fidji plus tard ce mois-ci. »

https://www.rt.com/news/556108-china-pacific-plans-leaked/

Source : Le Saker Francophone

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.