Gendarmerie. Une garde montée en renfort

Six binômes gendarmes-chevaux vont arpenter la commune mais également ses...

Six binômes gendarmes-chevaux vont arpenter la commune mais également ses voisines Trégastel et Pleumeur-Bodou

Ulysse du rouet, Baraco de caleste, Môme de la Brette, Perceval du viniou, Saphir d’espoir et Quinedeva sont les montures des renforts de la gendarmerie attribués, cette année, à la brigade autonome de Perros-Guirec. Une première pour le département des Côtes-d’Armor qui bénéficie pour la toute première fois d’une garde montée. Le fait que le chef d’escadron Letaconnoux, commandant de la compagnie de Lannion, soit issu du troisième escadron du régiment de cavalerie n’est certainement pas anodin. Pierre Lambert, préfet des Côtes- d’Armor, présent lors de l’accueil, a tenu à rappeler que « sur le département, ce sont 111 militaires qui viennent renforcer les équipes en place. Un effectif en hausse de 15 % cette année et la création d’un poste à cheval qui répond au besoin d’adapter les moyens aux multiples formes de délinquance auxquelles la gendarmerie est confrontée. Délinquance et recherche Les formations équestres sont particulièrement adaptées à la lutte contre la délinquance de voie publique en zone urbaine et rurale mais également à la participation aux recherches de personnes disparues en secteur difficile. « Je tiens également à rassurer tous les maires du département, ce n’est pas parce qu’il y a des épiphénomènes que la gendarmerie n’est pas présente et ne mènera pas les missions de sécurité qui lui incombe », a-il ajouté. Vendredi, l’arrivée des chevaux et de leurs binômes n’est pas passée inaperçue dans les rues de centre-ville. Les passants se sont massés rapidement autour d’eux, confirmant ainsi l’attrait des habitants pour cette nouvelle garde montée.

Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.