Gendarmerie : un nouveau patron pour la compagnie de Rodez

Pascal Froment (à droite) au côté du colonel Frédéric Le Meur.
Pascal Froment (à droite) au côté du colonel Frédéric Le Meur. (Christophe Cathala)

 

Une prise d’armes était organisée mercredi matin au groupement de gendarmerie de l’Aveyron, à Rodez, pour officialiser l’entrée en fonction du chef d’escadron Pascal Froment, nouveau commandant de la compagnie de gendarmerie de Rodez.

Et c’est en présence de nombreuses personnalités, élus, autorités judiciaires et services de l’État, qu’il a salué le drapeau et une partie des 158 gendarmes qui composent l’effectif de la compagnie. C’est en fait depuis un mois qu’il a succédé au commandant Alquier, promu dans de nouvelles fonctions à Coetquidan.

Et, à 51 ans, voilà Pascal Froment qui revient sur ses terres d’origine : né à La Cresse, près de Millau, où résident encore de nombreux membres de sa famille, il a épousé une Aveyronnaise originaire du Bassin de Decazeville. Entré en 1987 dans la gendarmerie, diplômé de l’école des officiers de Melun, il a servi en région parisienne – avec un passage en Bosnie au titre des opérations extérieures – jusqu’en 2002, année à partir de laquelle il sera tour à tour commandant en second de la compagnie de Saint-Gaudens, de la section de recherches de Besançon, puis de celle de Limoges.

Un parcours dominé par une bonne expérience en police judiciaire « très utile à Rodez pour combattre, aux côtés de la police et de la justice, la délinquance locale et extérieure sur ce vaste territoire », a souligné le colonel Le Meur, commandant du groupement. Marié et père de trois enfants de 24, 21 et 15 ans, il « aime toutes les activités en lien avec la nature ».

Il est secondé dans son commandement par le capitaine Henri Roller, 53 ans, venu du département de l’Hérault pour prendre, depuis le début du mois également, ses fonctions à la compagnie de Rodez.

Source : Centre Presse Aveyron

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.