Frouard : opération de gendarmerie contre les braquages

Opération de gendarmerie, hier, à Frouard et Neuves-Maisons où les zones commerciales ont été placées sous étroite surveillance afin d’éviter les braquages.

Dispositif terrestre et aérien pour cette opération de gendarmerie à Frouard. Photo Fred MARVAUX

Dispositif terrestre et aérien pour cette opération de gendarmerie à Frouard. Photo Fred MARVAUX

La nuit commence à tomber sur la ZAC du Saule Gaillard, à Frouard. Pour ce dernier dimanche avant Noël, les commerces ont ouvert leurs portes à une clientèle à la recherche des derniers cadeaux et surtout, venue en nombre. Sur les parkings, une voiture de gendarmerie effectue des rondes régulières. En contrebas, à l’entrée de la commune, à la sortie du rond-point, les gendarmes de la brigade de Frouard garent leurs véhicules et déploient le dispositif. En renfort, la brigade de recherche, en voiture banalisée, et le PSIG – Peloton de sécurisation et d’intervention de la gendarmerie – est sur place et effectue, également, des patrouilles pédestres dans les grandes surfaces.

Les premiers véhicules sont arrêtés et contrôlés. « L’objectif, avec ces ouvertures exceptionnelles, est de lutter, notamment, contre les vols à main armée. Mais aussi de faire de la prévention et de la sécurisation, rassurer non seulement les clients, mais aussi les commerçants en leur donnant, au passage, quelques conseils. » Agissant sur réquisition du procureur de la République, les militaires passent au crible les véhicules. Permis de conduire, carte grise, attestation d’assurance, état des pneumatiques… Peu de contravention mais des mises en garde, tout de même. Les camionnettes, elles, bénéficient d’un « traitement de faveur » avec une fouille systématique, rien est laissé au hasard. Et l’hélicoptère, également engagé sur l’opération, le confirme. « Il est là en appui pour repérer ceux qui tenteraient de se soustraire au contrôle et en cas de vol à main armée, il permet de suivre les braqueurs », explique le capitaine Grosse.

A Neuves-Maisons, c’est la zone commerciale Pasteur qui a été mise ainsi sous surveillance. Deux opérations d’envergure, dans lesquelles des réservistes ont été engagés. Quant à savoir si le dispositif a empêché tout braquage, ça, on ne le saura jamais, on ne peut, en effet, pas le quantifier. Mais ce qui est certains, en revanche, c’est qu’en cette période trouble, cette présence d’une part, dissuade, et d’autre part, rassure une clientèle parfois méfiante, voire inquiète. Quoi qu’il en soit, les brigades de gendarmerie poursuivront leurs patrouilles. Notamment dans le cadre de l’opération Tranquillité Vacances mais aussi à proximité des églises, le 24 décembre au soir.

Source et 21 photos : L’Est Républicain

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.