Fonction habillement: la gendarmerie lance un nouvel appel d’offres

gendarmerie.jpg

Le ministère de l’Intérieur a lancé le 1er octobre une consultation pour “la fabrication et la distribution par correspondance d’habillement”. Il s’agit d’un contrat de 4 ans, d’un montant minimal de 20 millions d’euros, au profit de la gendarmerie.

Les offres sont à remettre au plus tard le 7 janvier 2014. On pourra lire l’appel d’offres (mis en ligne le 5 octobre) en cliquant ici. Ce marché vise à répondre aux besoins en effets d’habillement d’environ 120 000 militaires de la gendarmerie; il englobe la fabrication et la distribution d’environ 1,5 millions d’articles par an, ainsi que la distribution de 100 000 articles acquis hors marché par an.

Extrait du cahier numéro 1:
“La présente consultation a pour objet une prestation globale de fabrication et distribution par correspondance d’effets d’habillement.
Les prestations principales englobent :
– la fabrication et distribution d’effets d’habillement ;
– la mise en place et maintenance d’une solution logicielle permettant la gestion de la prestation (prise de commande, suivi du carnet à points, déclaration des litiges, consultation des indicateurs de performance…) ;
– le pilotage et suivi des prestations (mise en place et gestion de la fin du marché, gestion des approvisionnements et stocks, gestion des commandes jusqu’à leur livraison sur site, contrôle qualité, service après-vente…).”

La fonction habillement est déjà externalisée dans la gendarmerie nationale depuis 2011; le marché avait alors été attribué à Paul Boyer. L’entreprise gère le portail VETIGEND à cet effet.

On se souviendra que le marché concernant l’externalisation de la fonction Habillement de la police nationale a été attribué à un groupement d’entreprises mené par Ineo Support Global (au détriment d’Armor-Lux) et que la même entreprise devait être attributaire du marché d’externalisation de la fonction habillement des armées. Or, le ministre de la Défense avait décidé in extremis de garder cette fonction en régie.

Ineo Support Global comptera certainement dans la liste des entreprises candidates, liste qui devrait aussi compter Paul Boyer et certains des autres groupements (Veolia, Daher, Unicorp) en lice lors des externalisations lancées par la police nationale et les armées.

Philippe Chapleau

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *