Aude : un fugitif mineur arrêté par la gendarmerie

Près d’un an après son évasion de la prison de Lavaur (Tarn), un mineur reconnu coupable de la séquestration d’un prestataire de la Banque populaire en juillet 2012 dans les Pyrénées-Orientales, a été arrêté par la gendarmerie.

 

Le jeune homme a été interpellé, ce samedi 5 octobre, à Limoux grâce à un “renseignement” et incarcéré dimanche à la maison d’arrêt de Perpignan (Pyrénées-Orientales) pour y purger deux peines, a-t-on appris auprès de la gendarmerie et du parquet de Carcassonne.

Le jeune homme, avec le concours d’au moins un complice, avait enlevé et séquestré un employé d’un prestataire de service préposé au courrier de la Banque Populaire de Limoux, en juillet 2012. Les malfaiteurs avaient vite déchanté : leur butin se résumait à du courrier purement administratif. Ils avaient abandonné leur victime dans une vigne près de Narbonne.

 

Jusqu’à 18 mois de prison ferme encourue

Interpellé peu de temps après les faits et placé en détention provisoire dans l’établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur (Tarn), le jeune homme avait rapidement refait parler de lui : fin novembre 2012, il était parvenu à accéder au toit de sa prison et à sauter du mur d’enceinte haut de 5 à 6 mètres.

Reconnu coupable de vol avec séquestration et d’évasion par le tribunal pour enfants de Carcassonne (Aude), il avait été condamné en son absence respectivement à 12 mois et 6 mois de prison ferme. Les peines prononcées pour évasion étant cumulables avec la ou les peines pour lesquelles le prévenu était en détention, le jeune homme devra purger 18 mois de prison ferme.

De source judiciaire, on précisait toutefois qu’il devrait faire opposition de son double jugement, laissant augurer un nouveau procès.

Source : RTL.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *