Feux de forêt dans le Morbihan : il reconnaît les faits

Interpellé vendredi soir, le Badenois a reconnu les faits lors de sa garde à vue.

Interpellé vendredi soir, le Badenois a reconnu les faits lors de sa garde à vue. | Archives Ouest-France

Placé en garde à vue après plusieurs départs de feu vendredi, le Badenois a reconnu plusieurs incendie volontaires. Mais son état de santé a nécessité une hospitalisation. En attendant, les investigations se poursuivent.

À la suite de quatre départs d’incendie intervenus vendredi après-midi dans des champs, bois et landes, la brigade de recherches de la compagnie de gendarmerie de Lorient a interpellé et placé en garde à vue un homme de 47 ans, demeurant à Baden, inconnu des services judiciaires.

Selon le parquet de Lorient, ces incendies se sont produits dans des lieux isolés, éloignés de toute habitation. À Locoal-Mendon, 250 m2 de bois ont été détruits à un endroit. Plus loin, un feu a brûlé 2 600 m2 de bois. À Landaul, 1,5 ha de pins et landes est parti en fumée, outre 100 m2 de landes détruits à la frontière de Landaul et Landévant. « Sur les lieux des incendies, un témoin a vu un individu mettre le feu puis repartir à bord d’une Peugeot 208 blanche », explique la gendarmerie.

Grâce à un important dispositif (20 patrouilles et un hélicoptère mobilisés), le conducteur est interpellé alors qu’il rentre à son domicile, à Botconan. « Placé en garde à vue, il a reconnu spontanément les faits, indique le vice-procureur de Lorient. Toutefois, en raison de son état de santé justifiant une hospitalisation, la garde à vue a dû être suspendue samedi matin. Elle reprendra dès que son état de santé le permettra. »

Comme l’indique la gendarmerie, « les investigations se poursuivent afin de vérifier l’éventuelle implication de l’intéressé dans d’autres incendies commis dans le Morbihan », notamment à Baden. Baden.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.