En Ille-et-Vilaine, 60 km de course-poursuite avec des pointes à 200 km/h

Un automobiliste a été condamné, jeudi, à huit mois de prison pour avoir tenté d’échapper à un contrôle de gendarmerie, à Cesson-Sévigné, près de Rennes. Il a été poursuivi pendant près de 60 km, en faisant des pointes à 200 km/h.

La course-poursuite, jugée à Rennes, s’est déroulée entre Cesson-Sévigné et Saint-Germain-du-Pinel, près de Vitré.
La course-poursuite, jugée à Rennes, s’est déroulée entre Cesson-Sévigné et Saint-Germain-du-Pinel, près de Vitré. | OUEST FRANCE ARCHIVES
Un homme de 40 ans a été jugé, jeudi 2 janvier 2020, par le tribunal de Rennes. Il lui était reproché d’avoir, le 31 décembre 2019, refusé d’arrêter sa voiture lors d’un contrôle de gendarmerie.

Poursuivi sur plus de 60 km par les gendarmes, entre Cesson-Sévigné, près de Rennes, et Saint-Germain-du-Pinel, au sud de Vitré, il a dépassé à plusieurs reprises les 200 km/h. Il s’est finalement arrêté de lui-même.

Six passagers

Six passagers étaient à bord du véhicule. Interpellé, le quadragénaire avait 1,02 g d’alcool par litre de sang. Un coup-de-poing américain a aussi été retrouvé dans sa voiture qui n’était pas assurée.

Face aux juges, l’homme, au casier judiciaire chargé, explique ne pas s’être arrêté par crainte d’être interpellé par les gendarmes, en raison de son état d’alcoolémie et du nombre de ses passagers.

Lire la suite : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.