Dix gendarmes et un chien pour interpeller un conjoint violent

Ce dimanche matin, les gendarmes ont procédé à une interpellation particulièrement musclée dans une habitation du village.

Une équipe cynophile de la gendarmerie a été appelée en renfort pour maîtriser le jeune homme, qui se protégeait derrière deux bergers allemands. (photo archives)

Une équipe cynophile de la gendarmerie a été appelée en renfort pour maîtriser le jeune homme, qui se protégeait derrière deux bergers allemands. (photo archives)

Tout commence vers 5 h 30 du matin. De retour de soirée, un jeune Senlecquois de 24 ans très alcoolisé se met à frapper violemment sa compagne, âgée de 21 ans. Blessée, cette dernière se réfugie chez un voisin.

La gendarmerie est alertée. Mais lorsqu’une patrouille se présente à son domicile, le jeune homme commence à menacer et insulter les gendarmes, tout en se protégeant derrière deux bergers allemands avec lesquels il menace de les attaquer. Craignant pour leur sécurité, les militaires battent en retraite. Mais par pour longtemps.

Trois unités en renfort

Vers 8 h 15, une escouade de dix gendarmes revient sur les lieux. Trois unités ont été appelées en renfort : le peloton de surveillance et d’intervention de Boulogne, une équipe cynophile (photo archives) et les gendarmes de la compagnie de Desvres.

En deux temps trois mouvements, la porte de la maison du jeune homme est défoncée à coups de bélier, puis les deux bergers allemands sont maîtrisés par le maître-chien. Le jeune homme est interpellé illico. Ce dimanche soir, il était toujours en garde à vue. Il devrait être présenté à un juge ce lundi.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.