Distinction pour un secours périlleux

Distinction pour un secours périlleux
Distinction pour un secours périlleux

Cette semaine, à Espalion, avait lieu la prise de commandement de la communauté de brigades d’Espalion-Bozouls par le capitaine Laurent Perrin. Au cours de la cérémonie, le commandant Froment, de la compagnie de gendarmerie de Rodez, a rendu hommage pour leur action à deux militaires de la brigade d’Espalion, les gendarmes Camille Ferrand et Florian Couyère, et leur a remis le diplôme de «témoignage de satisfaction» décerné par le général de région pour leur implication à retrouver une personne disparue du côté de l’abbaye de Bonneval. Tous ceux, chasseurs, pêcheurs, chercheurs de champignons ou promeneurs qui connaissent les gorges de la Boralde, fortement escarpées et boisées, savent la difficulté à s’y déplacer même en plein jour.

On se souvient que le 8 novembre 2012, sœur Ludwine, une des sœurs de l’abbaye, avait disparu lors d’une promenade. En dépit des nombreuses recherches effectuées, ce n’est qu’en octobre 2013, un an plus tard, que son corps avait été découvert par un chercheur de champignons à seulement 2 km de l’abbaye. Aussi, peut-on s’imaginer la difficulté à retrouver et secourir une personne égarée, sur ces versants abrupts des gorges de la Boralde flaujagaise, au milieu d’une nuit de juillet dernier. C’est en se guidant sur les réponses à leurs appels malgré les échos trompeurs et la nuit qu’ils sont arrivés à localiser la personne égarée. Et ce n’est qu’en traversant la Boralde, ce torrent qui descend de l’Aubrac, et en passant sur le versant opposé, qu’ils ont pu retrouver cette personne vers 1 heure du matin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.