Deux femmes de 86 et 63 ans arrêtées pour outrage

01menottes

 

Deux commerçantes de Vézelay ont été interpellées, jeudi matin, par les gendarmes. Âgées de 86 et de 63 ans, elles sont poursuivies pour outrage.

Le ton était monté, la veille, entre les deux femmes et des militaires, au sujet d’une voiture mal stationnée. « Elles ont proféré des outrages aux gendarmes qui étaient en train de faire leur travail, indique la vice-procureure de la République d’Auxerre, Frédérique Olivaux-Rigoutat. Elles sont ensuite entrées dans le magasin, ont refusé de sortir et l’une d’elles a refusé de décliner son identité. »

« Les lois s’appliquent à tous »

Sur réquisitions du parquet, les gendarmes ont interpellé la mère et la belle-fille, le lendemain. Ces arrestations ne sont pas passées inaperçues dans le village et ont interpellé plusieurs riverains. Une captation vidéo de l’intervention des gendarmes a même été postée sur le web.

« Tout le monde était un peu outré »

« Ma mère est rentrée en pleurs, souligne le fils, et mari, des femmes interpellées. Être embarqué avec les menottes aux poignets… Je pensais que ce traitement était réservé aux voyous », poursuit le caviste, à la fois « peiné » et « en colère ».

« Ce qui me rassure, c’est que nous avons reçu beaucoup de soutiens de la part de nos voisins. Tout le monde était un peu outré », affirme-t-il.

Les deux femmes ont été placées en garde à vue à la gendarmerie avant d’être laissées libres, hier après-midi. Elles sont convoquées devant le tribunal correctionnel d’Auxerre, en avril prochain, pour répondre de leurs actes. « Les lois s’appliquent à tous, qu’importe l’âge », précise la vice-procureure de la République d’Auxerre.

Source : l’Yonne.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.