Deux cambrioleurs arrêtés par les gendarmes peu après leur forfait dans une maison de retraite

Samedi matin, aux alentours de 6 h 30, les gendarmes du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie) ont arrêté quasiment en flagrant délit deux cambrioleurs qui venaient de visiter une maison de retraite à Templeuve, et l’Institut de Genech.

Les gendarmes ont pris les deux voleurs en flagrant délit. Photo archive Patrick JAMES

Les gendarmes ont pris les deux voleurs en flagrant délit. Photo archive Patrick JAMES

Les deux hommes âgés d’une quarantaine d’années ont été interpellés dans un champ, samedi vers 6 h 30 entre Templeuve-en-Pévèle et Ennevelin, par les gendarmes du PSIG (peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie). Ils étaient en train d’essayer d’ouvrir un coffre. À la vue des militaires, les malfrats ont pris la fuite mais n’ont pas pu aller bien loin.

Dans leur voiture, les militaires ont retrouvé des objets dérobés lors d’un cambriolage commis dans la nuit à l’Institut de Genech.

Les gendarmes ont également mis la main sur le coffre dérobé lors d’un autre vol avec effraction commis la même nuit au Logis de La Pévèle, une maison de retraite située à Templeuve.

Les deux cambrioleurs sont également soupçonnés d’un autre méfait dans un EHPAD à Tournai.

Selon un proche du dossier, le butin global serait assez conséquent.

Au Logis de la Pévèle, les individus étaient entrés par effraction et s’étaient rendus dans le bureau de la directrice. Là, ils avaient fait main basse sur un coffre contenant l’argent de poche de résidents ainsi que quelques bijoux de pensionnaires hospitalisés.

«  C’est la troisième fois en trois mois que la maison de retraite subit ce genre de faits, soutient une proche d’un résident. La première fois, les malfaiteurs avaient été surpris par les veilleurs de nuit et avaient pris la fuite. J’estime que le personnel comme les pensionnaires ne sont pas assez en sécurité.  »

«  Il y a eu deux tentatives d’intrusion précédemment, mais les agents de sécurité avaient surpris les voleurs dans le hall, tempère la directrice de l’établissement templeuvois. Nous essayons de sécuriser l’établissement au maximum, mais là ils sont entrés par les baies vitrées  . »

À l’issue de leur garde à vue, les deux hommes interpellés ont été présentés au parquet et au juge des libertés et de la détention. Ils sont originaires de La Bassée et de Villeneuve-d’Ascq. Un seul aurait reconnu les faits. L’un des deux serait un récidiviste spécialisé justement dans les vols en maisons de retraite.

Ils ont fait l’objet d’une comparution immédiate ce lundi devant la 7e chambre correctionnelle. Nous y reviendrons.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.