Crise en Ukraine. La preuve que les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’Otan vers l’Est

Contrairement à ce que les malfaisants laissent entendre à savoir que les promesses faites à Gorbachev n’étaient que verbales un document secret défense est exhumé des archives britanniques sur un accord signé par les diplomates des grandes puissances concernées le  6 mars 1991 à Bonn.
Qu’en dit Ursula von « mensonge » ancienne ministre de la défense allemande qui veut alimenter toute la pègre nazie ukrainienne en armes qu’on va retrouver dans les banlieues françaises et ailleurs au frais des contribuables européens.

MERCI MADAME SANDRA FREYBUGER

#ukraine#poutine

Un document émanant des archives nationales britanniques corrobore la thèse avancée par Moscou de l’existence d’un engagement de Washington et des puissances occidentales à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est. Le magazine allemand Der Spiegel en révèle l’existence.

Ce texte, longtemps classé secret défense, a été remonté des profondeurs des archives par le chercheur états-unien Joshua Shifrinson, professeur à l’université de Boston. Il y est question du procès verbal d’une réunion des directeurs politiques des ministères des affaires étrangères des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de l’Allemagne, tenue à Bonn le 6 mars 1991.

Le thème était la sécurité en Europe centrale et orientale.

Une telle expansion serait «inacceptable»

Le document fait part sans la moindre ambiguïté d’un engagement de Washington, Londres, Paris et Bonn à ne pas étendre l’Alliance atlantique vers l’Est. Une telle expansion serait « inacceptable », est-il dit explicitement.

« Nous avons clairement indiqué lors des pourparlers 2 plus 4 (sur l’unification allemande, avec la participation de la RFA et de la RDA, ainsi que des États-Unis, de l’URSS, du Royaume-Uni et de la France) que nous n’étendons pas l’OTAN au-delà de l’Elbe, » explique Jürgen Hrobog, le représentant de la RFA, avançant une position bien entendu convenu avec le chancelier de l’époque, Helmut Kohl. Et d’expliciter, cité par le journal : « Par conséquent, nous ne pouvons pas proposer à la Pologne et aux autres pays d’adhérer à l’OTAN.» »

HUMANITE.FR

Crise en Ukraine. La preuve que les occidentaux s’étaient engagés à ne pas étendre l’Otan vers l’Est

https://www.humanite.fr/…/crise-en-ukraine-la-preuve…

Peut être une image de carte et texte qui dit ’DENMARK SWEDEN North Sea NETH. U.K. Baltic Sea BEL. Elbe POLAND GERMANY River LUX. CZECH FRANCE SWITZ. SLVK AUSTRIA HUNG. ITALY’

Source : ns2017

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.