Contrôles de gendarmerie : un jeune conducteur contrôlé positif au cannabis, MDMA, cocaïne et à l’alcool

309059

16 motocyclistes de l’Escadron départemental de sécurité routière étaient mobilisés comme chaque week-end pour lutter contre l’insécurité routière. Ils ont ciblé les causes principales des accidents sur notre île en procédant à des contrôles de jour comme de nuit sur l’ensemble des axes principaux. Et pour une fois, ce n’est pas la zone des boîtes de nuit de l’Ouest qui était visée.

Tout d’abord ce dimanche matin de 5h à 8h30 une opération a été menée par les motards de La Rivière Saint-Louis avec leurs collègues de la brigade locale. 8 conduites sous emprise de l’alcool délictuelles ont été constatées avec un taux le plus élevé à 1.02 mg par litre d’air expiré.

Un jeune conducteur lui, a multiplié les substances : il a été dépisté positif au cannabis, MDMA et cocaïne, et alcool, avec un taux de 0.47 mgL.

Tous ont perdu leur permis de conduire sur le champ.

Par ailleurs, deux automobilistes ont refusé de s’arrêter au contrôle. L’un a “mis clairement en danger un gendarme”, selon le bilan de EDSR. Mais ils sont tous les deux identifiés et devront répondre de leurs actes devant la justice.

Autre contrôle, à Saint-Benoît cette fois, ce dimanche matin à 10h55 sur la RN 2.  Un automobiliste a été contrôlé en excès de vitesse, à 155 au lieu de 110 km/H. Après avoir donné une fausse identité aux motocyclistes, l’homme a pris la fuite. Mais une enquête rapide a permis d’identifier l’auteur, bien connu de la justice, qui sera interpellé dans les prochains jours. D’ailleurs, son permis n’était même plus valide.

Au total, les gendarmes ont relevé 86 infractions dont 72 génératrices d’accident graves ont été constatées, 52 % d’entre-elles relevant des conduites addictives :

– 26 conduites sous emprise de l’alcool dont 13 délictuelles

– 12 conduites après avoir fait usage de produits stupéfiants

– 5 conduites sans permis ou malgré mesure de suspension

– 3 défauts d’assurance

– 2 refus d’obtempérer

– 19 dépassements de la vitesse autorisée avec interception.

– 2 refus de priorité

– 6 usages de téléphone

– 1 défaut casque

– 6 non port de la ceinture

et retiré 26 permis sur le champ ce week-end.

Ils rappellent que la conduite après avoir fait usage de produits stupéfiants est interdite. Les conducteurs encourent la perte de six points sur leur capital de 12, un retrait de leur permis de 6 mois, et une amende.

Source : Clicanoo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *