Condé-sur-Noireau Valérie Desquesne : « Le projet de nouvelle gendarmerie n’est pas arrêté »

Son rôle, ses missions, les projets du département… Un an après son élection comme conseillère départementale, Valérie Desquesne fait le bilan.

Valérie Desquesne est conseillère départementale depuis le 1er avril 2014. Elle est également conseillère municipale depuis 2001.
Valérie Desquesne est conseillère départementale depuis le 1er avril 2014. Elle est également conseillère municipale depuis 2001.

Quel bilan personnel faites-vous de votre année comme conseillère départementale du canton de Condé-sur-Noireau ?

C’est une année riche. Je n’avais qu’une vue locale de la politique du territoire. Aujourd’hui, ma compréhension des politiques du territoire et de ses enjeux est plus claire. Cela a été une année intense également. J’ai pris part à la plupart des commissions ou réunions où j’avais des délégations tout en lançant ma carrière dans la formation au Greta de Flers.

Concrètement, quelles ont été les réalisations du Département ?

Elles sont surtout dans l’aménagement du territoire. La sortie de Condé en direction de Pontécoulant a été refaite tout comme l’entrée de Vassy. Il y a eu également un gros travail avec Calvados habitat pour la réhabilitation du quartier du Mesnil. Il y a eu également la participation aux travaux de la nouvelle caserne de pompiers.

Quels sont les projets du Département concernant le secteur ?

Tout d’abord, il n’y aura pas d’augmentation de la taxe foncière sur le bâti. Pour la fibre optique, le déploiement avance à travers le Calvados. Un opérateur va commercialiser la fibre au niveau rural. Fin 2016, les particuliers devront faire la démarche auprès de l’opérateur. Il y aura aussi la réalisation de bandes multifonctions sur la RD 512 entre Vassy et Saint-Germain-du-Crioult. J’espère que cela sera prolongé jusqu’à Condé-sur-Noireau.

Qu’en est-il du contournement de Condé ?

Il n’y a pas de ligne budgétaire pour 2016. Nous devons trouver un terrain d’entente avec la Région pour trouver des financements.

À l’étude depuis déjà plusieurs années, où en est le projet tant attendu de nouvelle gendarmerie ?

Il n’est pas arrêté. Un appel d’offres a été lancé auprès d’organismes privés. Nous sommes en phase de consultation. On aura le résultat de l’appel d’offres dans les prochaines semaines. C’est un projet que je soutiens fortement car il faut apporter un outil de travail convenable aux gendarmes.

Source : L’Orne Combattante

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.