Camélia Jordana dans l’émission « On n’est pas couché » : le show-business au chevet des dealers de banlieues..

camc3a9lia-jordana-police-nationale-banlieues-citc3a9s-dealers-racailles-gilets-jaunes-confinement

Petite-fille d’un leader du FLN, Camélia Jordana a grandi avec une cuillère en or dans la bouche dans une somptueuse villa avec piscine à La Londe-les-Maures dans le Var.

Bien qu’elle ne connaisse des cités autre chose que la version cinématographique du film de Ladj Ly « Les Misérables », Camélia Jordana s’érige pourtant en porte-parole des banlieues et dresse un réquisitoire contre la police nationale dont la théâtralité ne résiste pas à l’examen.

Face à Philippe Besson sur France 2, évoquant les violences policières, Camélia Jordana déclare : « je ne parle pas des manifestants. Je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau. C’est un fait. »

Et oui ! La répression des Gilets jaunes ordonnée par la Macronie, Camélia Jordana, elle s’en tape ! Elle préfère fantasmer sur de prétendues violences policières racistes dans des banlieues contrôlées par des gangs où les collègues ne peuvent même plus mettre les pieds..

Grace aux policiers sur lesquels elle vomit, l’élite ultra-bourgeoise à laquelle appartient Camélia Jordana a été sauvée de la colère des Gilets jaunes qui auraient, pour certains, sorti la guillotine en place de Grève et coupé quelques têtes s’ils avaient réussi à renverser le régime..

Camélia Jordana dit ne pas se sentir en sécurité face à un flic. Notre syndicat France Police – Policiers en colère l’invite à venir passer un week-end à nos côtés. Elle constatera que nous sommes des personnes parfaitement éduquées avec de bonnes manières. Il n’y a que les con(ne)s qui ne changent pas d’avis..

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.