Ça n’offusque personne

Il y a des petits détails dans les événements actuels qui ne perturbent pas les esprits. Il se peut que vu mon crétinisme assumé je sois le seul à m’interroger sur quelques points de détail.

En pêle-mêle, voici ce qu’il ne m’empêche tout de même pas de dormir.

Personne ne s’est amusé à calculer réellement la montée des eaux dans le cas ou l’arctique fondrait complètement. Sachant que Superficie de l’arctique ⇒ 21 027 000 Km2, son épaisseur moyenne est de ⇒ 4 m, combien d’eau ceci représente ? La surface totale des océans ⇒ 361 220 420 Km2. Comment d’eau faut-il pour élever le niveau de la mer de 10 mètres ? À vos calculettes. N’oubliez pas d’intégrer la poussée d’Archimède et l’effet de l’eau gelée. Vos résultats en commentaire, merci.

On nous bassine depuis deux ans et demi avec la magouille Covid. Dans tout ce pataquès personne n’a mis en accusation les laboratoires P4 qui au lieu de chercher un moyen de tuer les virus cherchent au contraire à améliorer leur « gain de fonction ».

Je rappelle que les virus sont les derniers êtres vivants qui sont nos prédateurs. Alors ces améliorations virales ne sont-elles pas un crime contre l’humanité ou je m’abuse ? Fauci et sa clique sont des fumiers, certes, mais la philosophie en amont acceptée par tous n’est-elle pas condamnable ?

Dans le monde de la démocratie, il y a un petit jeu pervers qui consiste à voter une chose et faire croire à son électorat qu’on voulait voter le contraire. Tous ces petits malins prétendent s’être trompé de bouton. Comme l’excuse est pratique. L’élu préfère passer pour un crétin empoté plutôt qu’avouer sa trahison. On a bien compris la manœuvre. On peut en effet se tromper une fois, pas constamment. Il est de notoriété parlementaire que Mélenchon est le champion de la mauvaise manipulation du boîtier électronique. C’est qui la cruche, lui ou nous ?

La guerre en Ukraine nous montre que les bordilles kéviennes balancent des mines antipersonnel dans les villes pour déglinguer les civils. Elles ont le joli nom de Tulip. Pourtant la convention d’Ottawa signé de 1997 à 2012 par 164 pays porte sur l’interdiction de l’emploi, du stockage, de la production et du transfert des mines antipersonnel. L’Ukraine a signé cette convention le 24.02.1999. Zélenski bafoue le droit et plonge dans le crime de guerre. Où sont donc les forts en gueule Onusiens et consorts si pointilleux d’ordinaire aux aspects juridiques et aux droits de l’homme ? La vaste hypocrisie.

Les mensonges officiels sont pléthore. Ils brillent tant au soleil que les populations ne veulent plus s’éblouir les yeux. L’évidence est là, personne n’en n’a cure par résignation.

Signé : WD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.