BLOIS : Policiers et gendarmes mobilisés pour les fêtes

A Mur de Sologne, la gendarmerie a intercepté plusieurs automobilistes en excès de vitesse sur la D 765. - A Mur de Sologne, la gendarmerie a intercepté plusieurs automobilistes en excès de vitesse sur la D 765.

A Mur de Sologne, la gendarmerie a intercepté plusieurs automobilistes en excès de vitesse sur la D 765.

Le préfet Yves Le Breton et le vice-procureur Jean Demattéis, hier à Blois, sur le contrôle de police - Le préfet Yves Le Breton et le vice-procureur Jean Demattéis, hier à Blois, sur le contrôle de police - (Photos NR, Jérôme Dutac)

Le préfet Yves Le Breton et le vice-procureur Jean Demattéis, hier à Blois, sur le contrôle de police – (Photos NR, Jérôme Dutac)

 

De nombreux contrôles de vitesse avaient lieu hier à Blois et à Mur-de-Sologne. Le préfet a rappelé les consignes de prudence pour les vacances de Noël.

Ce ne sont pas des étrennes que les forces de l’ordre distribuaient, hier après-midi, à l’occasion du début des vacances de Noël, mais des PV. Le mot d’ordre venu du ministère de l’Intérieur était clair : pas de cadeau pour les automobilistes pris en faute ! Dès 16 h 30, les gendarmes du peloton motorisé de Saint-Romain étaient en position à Mur-de-Sologne, sur la D 765 avec une tactique bien rodée : des jumelles en amont pour repérer les excès de vitesse et un comité d’accueil dans le bourg pour sanctionner les fautifs. Au même moment à Blois, les policiers du commissariat installaient un dispositif similaire au rond-point de Cap Ciné afin d’arrêter les automobilistes trop pressés venant du boulevard des Cités-Unies. Sans surprise, plus d’un est tombé dans les mailles du filet. Et pourtant les forces de l’ordre laissaient un peu de marge avant de réprimer.

Le préfet Yves Le Breton est venu superviser ces dispositifs de contrôle, accompagné du vice-procureur Jean Demattéis chargé des infractions routières au parquet de Blois. Le représentant de l’État a tenu à rappeler les élémentaires, mais indispensables consignes de prudence à l’approche de Noël et de la Saint-Sylvestre. « Les vacances et les fêtes de fin d’année sont synonymes de déplacements. Je rappelle que l’alcool au volant et la vitesse excessive sont les causes principales des accidents. Mon message s’adresse en particulier aux jeunes conducteurs titulaires du permis probatoire et de six points. Depuis cet été, le seuil d’alcoolémie les concernant a été abaissé à 0,2 g. Ils peuvent perdre leur permis d’un seul coup à cause de l’alcool. Celui qui boit ne doit pas prendre le volant. »
A propos des chiffres de la sécurité routière, Yves Le Breton a précisé que le nombre de tués (27) diminue sensiblement par rapport à 2014 où l’on a déploré 43 morts.« Mais c’est un résultat en trompe-l’œil car le nombre de blessés, 282, est le même que l’an dernier tandis que celui des accidents, 221, a très peu reculé puisqu’on recensait 236 fin 2014. » Le lieutenant-colonel Bartolo a indiqué que près d’une centaine de gendarmes étaient sur le pont, hier, dans le cadre des contrôles liés au plan anti-hold-up et aux départs en vacances. Pour sa part, le vice-procureur Jean Demattéis rappelle que le parquet et le tribunal de Blois appliquent avec sévérité la loi en particulier envers les récidivistes de l’alcool au volant. Présent sur le contrôle de Blois, le commissaire Gruselle a déploré au troisième trimestre une dégradation de la sécurité routière en zone police. La majorité des accidents graves ont lieu sur des trajets familiers aux heures de pointe.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.