Bienvenue au royaume des « rassuristes »

Le Pr Raoult, moins seul que Galilée

Bienvenue au royaume des « rassuristes »

Schisme médical : « Rassurisme » vs « Terrorisme »

samedi 26 décembre 2020, par Lionel Labosse

« Le Pr Raoult ne peut pas avoir raison seul contre tous » « Les soignants sont débordés, au bord de la crise de nerfs » « Vivement le vaccin puisqu’il n’y a aucun traitement, et qu’on en finisse ».
Comme j’entends trop souvent ce genre de propos et que les informations sont trop diffuses sur ce site, j’ai réuni dans cet article tous les médecins ou professeurs de sciences para-médicales que les « terroristes » de plateau-télé qualifient de « rassuristes ». C’est la réactivation de la dispute imaginée par La Fontaine entre le médecin Tant-Pis et son confrère Tant-Mieux. Chaque fois que vous entendrez une personne contaminée par cette névrose relevant de ce que l’humoriste Karim Duval a nommé « covidisme », offrez-lui un bon grog et envoyez-lui cet article. Non, contrairement à ce que disait Merkel le 11 mars pour terroriser l’Allemagne, « 70 % de la population » ne sera pas infectée. Non, contrairement à ce que disait Macron le 28 octobre pour terroriser la France, nous n’avons pas dépassé la moitié de son chiffre de 9 000 personnes en réanimation, et nous sommes bien loin des « au moins 400 000 morts supplémentaires » qu’il nous promettait. Parler de « 5 000 tests positifs par jour » et non de pourcentage de positifs quand on multiplie d’une façon délirante et à nos frais le nombre de tests, cela relève de la manipulation. Ne serait-il pas temps de revenir à la raison ?

Les « rassuristes » sont des médecins qui soignent pour la plupart, épaulés par quelques épidémiologistes qui contredisent les prévisions délirantes des Neil Ferguson et consorts. Pour les « rassuristes », la trilogie basée sur le serment d’Hippocrate, c’est « tester, isoler, traiter », alors que pour les « terroristes », c’est « tester, isoler, tracer », c’est-à-dire exclure le corps souffrant du soin, considérer la médecine comme une science dure et non comme un art. C’est l’Institut Pasteur qui avait soufflé à Macron pour son discours du 28 octobre la célèbre fake news « Quoi que nous fassions, près de 9 000 patients seront en réanimation à la mi-novembre ». En réalité, à la mi-novembre, le chiffre des réanimations Covid-19 ne dépassa pas la barre des 5000, et nous sommes actuellement bien en-dessous, mais on continue d’assassiner l’économie et la culture en dépit de la preuve par neuf que les conseillers du roi sont défaillants. Normalement – je veux dire si nous étions en démocratie – on devrait changer de conseillers, mais non, on garde les mêmes.
Les rassuristes ne disent pas qu’il ne se passe rien. Ils martèlent juste qu’une maladie se soigne avec des médicaments et des soins, pas en abandonnant les gens dans le délire actuel du « tout numérique » jusqu’à ce qu’ils arrivent directement en réanimation. Cette épidémie est juste normale, comme les autres épidémies qu’il y a eu au XXe siècle. La seule donnée qui a changé, c’est l’espérance de vie en France, passée de 72,7 et 81 ans pour les hommes et les femmes en 1990, à 80 et 85,6 (données de 2015 de l’OMS). La mortalité du Covid-19 lors de cette crise concerne pour une immense majorité des gens de plus de 85 ans avec des co-morbidités, qui seraient morts bien plus jeunes s’ils avaient été susceptibles d’atteindre cet âge en 1990. Ajoutez à cela l’augmentation de la population française, croisée avec la diminution, planifiée par les énarques, du nombre de lits d’hôpitaux alors qu’il en fallait davantage. Donc on est débordés. Mais quand Didier Raoult et ses collègues établissent la preuve que le traitement qu’il a mis au point diminue par deux la mortalité dans les Ehpad, on refuse même d’essayer dans d’autres Ehpad. Sur Sud-Radio le 6 décembre, le Pr Éric Caumes expliquait que la balance bénéfice-risque des vaccins était favorable pour les vieillards dans les Ehpad. Il refuse d’essayer le protocole Raoult avec cette balance bénéfice-risque, mais veut tenter ces vaccins, alors même qu’ils sont loin d’avoir obtenu le niveau de preuve qu’il exige pour un médicament dont les effets secondaires sont connus depuis des dizaines d’années.

L’Affiche rouge.

Voici donc la liste de ces « rassuristes » (mais si vous préférez les terroristes, libre à vous, on est en démocratie !). Appel aux graphistes de talent : j’aimerais inclure ici un détournement de l’Affiche rouge, avec un slogan du type « Des GUÉRISSEURS ? La GUÉRISON ! Par l’hydroxychloroquine. RAOULT, Marseillais, chef de bande, 8 000 guérisons, 46 morts (par exemple).

  1. Raoult Ier est bien évidemment le Gengis Khan de la chloroquine fédérateur des tribus rassuristes, et l’empereur du repositionnement. Voici sa vidéo du 8 décembre. On peut lire ses livres : La Science est un sport de combat et Épidémies. Vrais dangers et fausses alertes. Le dessinateur Dadou en a fait le Chloro King.
    « Chloro King », par Dadou
  2. Sur le site de l’IHU Méditerranée-Infection, vous pouvez visionner des vidéos d’entrevues ou de séminaires de nombreux professeurs de médecine qui œuvrent soit à l’IHU aux côtés de Raoult, soit ailleurs. Cela fait un premier cluster de rassuristes contaminés par le virus Raoult. Et les professeurs de l’IHU ne sont pas des branquignols. Ceux qui se sont le plus exprimés sont les Pr Éric Chabrière, Philippe Parola et Bernard La Scola.

    1. Le Petit Prince des rassuristes est le Dr Louis Fouché, médecin réanimateur à l’AP-HM, dans un autre hôpital de Marseille (ceux qui soignent les patients de l’IHU qui passent en réa, ce que les terroristes font passer comme une preuve que Raoult aurait tort ou je ne sais quoi). Voici ci-dessus une vidéo du 24 janvier, son débriefing du 4 novembre par Xavier Azalbert pour France-Soir ayant été censuré par la Stasi nommée Youtube. Donc le virus Raoult est sorti du cluster de l’IHU et a essaimé dans tout Marseille.
    2. Le réanimateur Louis Fouché est aussi le gentil animateur du collectif ReInfoCovid, autre cluster de nombreux médecins étrangers à la Raoultie méridionale, qui publient environ une fois par semaine des vidéos rassuristes pour désamorcer les effets dévastateurs des terroristes de la médecine. Certains membres de cette tribu sont mentionnés ci-dessous. Réinfocovid fédère désormais aussi tous les citoyens en lutte contre le coronazisme, dont le signataire de l’article.
    3. Martine Wonner, médecin psychiatre et députée qui a quitté la macronie et a témoigné de l’hybris dans laquelle est tombé Véran. Voir son débriefing par Xavier Azalbert. Elle est cofondatrice du collectif Laissons les médecins prescrire. C’est une véritable insoumise, comme Alain Houpert, et la reine des rassuristes.
    4. Parmi les hommes-liges de Raoult Ier, on relève l’ancien ministre de la santé Philippe Douste-Blazy, qui a été cardiologue, puis professeur de médecine à la faculté des sciences de Toulouse, en épidémiologie, économie de la santé et prévention, compétences qui, sans parler de son expérience ministérielle, le rendent dix fois plus adapté que Véran pour cette épidémie, et aussi pour évoquer les prétendus risques cardiaques inventés de toutes pièces par des faussaires de la médecine, à propos du traitement Raoult. En mars, Douste-Blazy a repris sa blouse de médecin auprès du Pr Perronne. Laurent Ruquier a proposé un « face à face » Douste-Blazy / Raoult. C’est à partir de 46’. Malheureusement, il s’est laissé intimider par la campagne de dénigrement du film Hold-up auquel il avait participé, et s’est mis à faire des propositions délirantes sans se concerter avec les autres médecins rassuristes.
    5. Le Pr. Dominique Maraninchi est l’ancien directeur de l’agence du médicament (ANSM), favorable depuis le début au traitement précoce des patients, soutien indéfectible du roi Raoult. On peut le voir ici donner un cours à l’IHU le 30 octobre 2020.
    6. Le Pr Perronne qui paraît-il avait eu des différends avec Raoult dans les temps passés, a passé outre et utilisé le protocole proposé par l’IHU Méditerranée-Infection dans le service qu’il dirige à l’hôpital de Garches. On peut lire son livre et écouter l’une de ses entrevues avec l’excellent André Bercoff. Il a été traîné dans la boue par les pétainistes de la médecine, mais la Résistance s’organise, et le Syndicat National des Médecins Hospitaliers FO (autre cluster) lui apporte son soutien.
    7. Violaine Guérin, médecin généraliste, endocrinologue et gynécologue, cofondatrice du collectif Laissons les médecins prescrire. Princesse des rassuristes. Elle est à l’origine de la Coordination santé libre, et anime aussi l’opération Sport sur ordonnance ? Voyez son entrevue du 7 mars 2021 lors d’une de ces manifestations.
    8. Le collectif Laissons les médecins prescrire, autre cluster fort de 250 soignants, qui a lancé le manifeste « La quatrième voie », signé actuellement par plus de 102 500 personnes, dont vous ? Qu’attendez-vous pour rejoindre cette tribu ?
    9. Le Dr Nicole Delépine, médecin pédiatre et oncologue, qui écrit régulièrement sur France-Soir pour dénoncer les mesures stalinitaires.
    10. L’Association internationale pour une médecine scientifique, indépendante et bienveillante (AIMSIB) soutient le protocole Raoult et d’autres stratégies médicamenteuses qui ont fait leurs preuves. Voyez sur leur site une passe d’armes avec les autorités sanitaires à propos du scandale des prétendus vaccins. Encore un cluster de rassuristes.
       

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.