Aux larmes citoyens ! On tue celui qui sonne le tocsin et on applaudit l’incendiaire (Chamfort).

 Ecoutés, entendus ou lynchés serons-nous ?

Capture d’écran 2021-05-03 à 11.14.31

 

Au dix-neuvième jour de la publication de la « Lettre ouverte à nos gouvernants », le compteur affichait 23 312 signatures. La kermesse des flagrants délires continue de battre. La presse aux ordres en fait donc des tonnes pour nous affecter tous à l’extrême-droite.

Je n’ai rien à ajouter à ce document. En revanche, au regard de mes 41 années de service, qui appartiennent au passé, je tiens à exprimer mon profond mépris à l’encontre d’une brochette d’ignobles incompétents et autres délateurs galonnés ou étoilés. Ainsi en est-il :

Acte 1 : Sidi Mélenchon alias « la République c’est Moi », invité à parrainer une greffe de quinoa sur tortilla en Amérique latine, en tutu moulebite, vient nous faire un nouveau numéro de claquettes. Ce mec, qui pue la haine face à tout opposant d’avis contraire, dénonce un texte supposé insurrectionnel en appelant même au parquet national.

Le tribun Vociferus Erectus Melanchonus a la mémoire qui flanche. Il oublie son appel public à l’insurrection du 5 mai 2013 lequel était sans ambigüité. Mais on est où là, Kim-Melanchong, en Corée du Nord ? Rappelez-nous où vous avez effectué votre service militaire tribun, combien de baffes et de bites au cirage épargnées ?

Retournez donc jouer aux légos avec le colonel Tapioca et foutez-nous la paix.

Acte 2 : Deux « chances pour le gouvernement », chacune dans une bouffée délirante de haute volée, entrent en lice :

– Agnès Pannier-Runacher, une buse méprisante et insultante vis-à-vis des signataires alors qu’en terme de pantouflage la comparaison pourrait s’avérer indécente ; démontre une certaine propension à la connerie. Ramener une vingtaine de généraux et plus de 10 000 militaires, tous rangs confondus, à un quarteron, n’est-ce pas témoigner d’une forte altération du discernement. A mes yeux, Madame, chaque engagement a valeur égale.Un Homme du rang peut être aussi patriote qu’un général de corps d’armée.

S’en suivit une autre buse, « Parly–La Madelon » qualifiant la tribune de « texte irresponsable appelant à la guerre civile » (entre nous, ils sont fortiches les conseillers s’agissant de l’analyse de texte).

Que ces deux héroïnes osent donner des leçons de morale à des militaires sur leurs devoirs est tout bonnement stupéfiant.Elles représentent le must de la haute administration française, prédatrice et destructrice,qui fait fortune grâce à ses allers-retours public-privé.

J’oubliais Moussa Dar Malin qui sous-entend un « bruit de bottes » et qui, dans une posture « faux jeton », ose parler de la grandeur de l’armée française. Par contre les trois jours de violences urbaines et tirs de mortiers à Tourcoing lui ont échappé. Schiappa, elle : hors sol !

Acte 3 : Se sont prononcés nos experts militaires, deux fines lames spécialistes en TLM ou « tubes lance-merde » si vous préférez et catapultes à air comprimé :

– Goya, colonel de son état, très à l’aise pour cracher sur près de 20 000 camarades signataires au travers d’un communiqué fielleux. De sa part, je m’attendais à davantage de nuance, par exemple une sérieuse analyse et sa contre-argumentation. Dommage que son aveuglement politique l’ait emporté. Mais peu importe, être traité de pitre par un comique, qui, par ailleurs, parle à l’oreille de l’extrême gauche après tout ça n’est pas insultant.

– Puis ce fut le tour d’une autre ventouse des plateaux télés : Trinquand, officier général et ancien collectionneur devant l’Eternel de ronds de serviette au siège des Nations-Unies. Outre le fait de situer Sotchi en Crimée1, il déclare sur BFMTV que nombre de ses camarades étoilés sont encartés RN2. Bel esprit de corps camarade !

Il est temps que l’IGESA ouvre les portes de son EHPAD ?

  • Je n’aborderai pas le cas Tauzin, autre officier général, dans le déni des dangers majeurs qui nous menacent, sauf que son équipe publie une lettre en son nom. Curieux n’est-il pas ?

 

Bref les mouches du coche gouvernemental, généraux d’opérette soumis, officiers supérieurs mélanchonnés et autres guignols opportunistes sont de sortie. Comme le répétait jadis l’un de mes chefs « ça vole bas et ça va pas pisser loin » !

En langage militaire, on appelle ça des petites bites !

1 – Les experts militaires français et la Russie. 27.02.2020

2 – Le général Dominique Trinquand sur la tribune des militaires

 

Le gourou de la CGT, toujours égal à lui-même, a apporté son expertise dans le débat : leader d’un syndicat dont on connait la capacité de nuisance concernant certaines de nos opérations logistiques passées.

J’en arrive à François Lecointre, chef d’état-major des armées (CEMA) : un poste éminemment politique. La taulière ayant causé, il devait lui emboiter le pas ! Gardien de la doctrine, à l’instar de son avatar du Vatican, l’autre François, il doit manifester son autorité.

Les « mili » retraités n’auraient pas le droit de s’exprimer alors qu’une officière d’active est député LREM ? J’ai zappé une circulaire, une note-express, un TO ou quoi ?

Cher camarade Lecointre, vous le savez mieux que quiconque, des soldats sont tombés pour une certaine idée de la France, « une France qui refuse de s’abandonner à la fatalité et à l’irresponsabilité » (Cf. Jacques Chirac le 1er juin 1995).

Considérez que cette tribune est un simple rappel de ces paroles. Transmettez à la Taulière.

Au regard de la réponse majoritaire des français interrogés, l’institution militaire reste un marqueur important dans les consciences et c’est heureux.

Des propos alarmistes tenus par un virtuose du Vespa (possible partition du pays) à un ministre démissionnaire (possible face à face) en passant par un président jupitérien aux sorties verbales sur la repentance (colonisation = crime contre l’humanité), les 66 millions de procureurs et la déconstruction de notre histoire ; avec cela des élus de tous bords plus préoccupés de leur réélection que de la sauvegarde de la France : TOUT EST EFFECTIVEMENT POSSIBLE.

Y compris voir l’Assemblée Nationale et le Sénat venir grossir le nombre de ces territoires perdus de la République en raison de la mauvaise santé mentale et morale chez nombre de ses membres.

Tiens ! Une balance me dit que Jupiter assistera au concert-test du groupe « Indochine » ?

Cordialement amis lecteurs

Charles Martel de l’APG

 

 

Répondre à Pit Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.