Attentats: un suspect “correspondant” au terroriste pris en chasse en Lorraine

Attentats: un suspect "correspondant" au terroriste pris en chasse en Lorraine

Abdeslam Salah, l’un des terroristes de Paris, toujours activement recherché. PHOTO : POLICE JUDICIAIRE.

Un vaste de plan de recherche a été activé en Meurthe-et-Moselle et plus globalement en Lorraine en fin de matinée ce lundi. La gendarmerie a «eu de multiples informations» qui correspondaient au profil d’Abdeslam Salah et qui a été pris en chasse dans la banlieue de Nancy.

 

18H22. Attentats: le signalement d’un terroriste présumé en Lorraine “n’a rien donné” (gendarmerie) > http://bit.ly/1kZNYW0


Un «particulier» a appelé les gendarmes lundi vers 11H en pensant reconnaître le visage du terroriste présumé de Paris qui fait l’objet d’un mandat d’arrêt international depuis dimanche, a-t-on appris des gendarmes ce lundi. «C’est une boulangère de Dieulouard (Meurthe-et-Moselle) qui a cru apercevoir un homme correspondant au profil d’Abdeslam Salah» affirme un officier de gendarmerie à LORACTU.fr.

EN DIRECT. Attentats de Paris : 129 morts, l’état d’urgence décrété

«On ne fait aucune impasse sur les informations qui nous parviennent» assure ce même officier. «Beaucoup de signalements sont effectués à nos services, quand ils sont crédibles, on n’hésite pas à lancer un plan de recherches, la grosse artillerie» assure-t-il, confirmant qu’un plan Milan a été activé dans la matinée en Lorraine pour prendre en chasse celui qui pourrait être l’un des terroristes de Paris.

La gendarmerie a mobilisé «tous ses moyens» sur le terrain pour prendre en charge une voiture suspecte dans laquelle se trouvaient deux hommes dont l’un était cagoulé. La voiture a réussi à semer la gendarmerie vers Metz (Moselle) où elle a ensuite pris la direction de la Belgique, distante d’une quarantaine de kilomètres environ. Il s’agirait, selon la gendarmerie, d’un Picasso gris.

Les gendarmes vérifient les bandes de vidéosurveillance

«Les frontières à proximité ont également été fermées pendant l’activation du plan» alors «qu’absolument toutes les forces sont mobilisées sur le terrain depuis vendredi, date de l’activation de l’état d’urgence», selon ce même responsable de la gendarmerie.

«Nous continuons les investigations techniques visant notamment la vidéosurveillance» a dit à LORACTU.fr un gendarme chargée de l’enquête. Les enquêteurs tentent d’obtenir une photo, une image» de cet homme correspondant au profil mais aussi du véhicule.

La gendarmerie demande d’ailleurs a toute personne dans la région ayant des informations sur ces faits et s’ils pensent avoir aperçu Abdeslam Salah de composer sur leur téléphone le numéro alerte attentat 197, a-t-on appris d’un haut responsable de la gendarmerie qui affirme que «chaque information compte».

De faux signalements sont également donnés, regrettent les gendarmes, comme ce lundi matin dans un TER Lorraine qui reliait Metz et Nancy à hauteur de Pagny-sur-Moselle. Selon plusieurs sources, un homme tapait sur les vitres et tenait des propos menaçant. Il a été signalé comme dangereux, provoquant un bref arrêt d’urgence du train.

Un mandat d’arrêt international et un appel à témoins a été lancé contre Abdeslam Salah dimanche, suspecté d’être mêlé aux attentats de Paris qui ont fait 129 morts et 352 blessés dont des dizaines sont encore entre la vie et la mort.

La préfecture de Meurthe-et-Moselle a refusé de confirmer à LORACTU.fr l’activation du plan Milan ce lundi matin dans le département, un porte-parole affirmant «refuser de confirmer quoi que ce soit».

Source : LORACTU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *