Arras : un projet immobilier de plus de 10 M€ avec déménagement pour la gendarmerie du Pas-de-Calais

Et si la gendarmerie quittait enfin ses locaux vétustes de la rue des Fours, en centre-ville d’Arras ? Un projet immobilier d’envergure prévoit le rapatriement du groupement de gendarmerie du Pas-de-Calais et de la compagnie d’Arras au quartier Baudimont, avenue de l’Hippodrome. Début des travaux en 2017 ? À condition que les crédits suivent…

http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/vdn_galleria_article/articles/ophotos/20160218/1618505464_B977887187Z.1_20160218171422_000_GVV67I076.4-0.jpg

La maquette prévoit l’édification de trois bâtiments au quartier Baudimont pour accueillir tous les gendarmes.

947952574_B977887187Z.1_20160218171422_000_GVV67HVR6.3-0.jpg

2103798020_B977887187Z.1_20160218171422_000_GVV67HVSA.3-0.jpg

1869248426_B977887187Z.1_20160218171422_000_GVV67I097.3-0.jpg

Actuellement, la rue des Fours abrite la chaîne de commandement du groupement de gendarmerie du Pas-de-Calais.

1 569 m2 de bureaux, 836 m2 d’ateliers/magasins, 1 252 m2 de garages. Pour un total de 2 400 m2 à bâtir ou réhabiliter (101 logements de gendarmes concernés) et 919 m2 à démolir. Les chiffres donnent le tournis. Dans les cartons depuis des années, un vaste projet immobilier serait sur le point de voir le jour pour les gendarmes.

Après la dissolution de l’escadron de gendarmerie mobile d’Arras en 2011, l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) et la brigade motorisée (BMO) d’Arras avaient déjà été rapatriés au quartier Baudimont, avenue de l’Hippodrome. Une emprise qui bénéficie encore de réserves foncières propices au déménagement définitif du commandement du groupement de gendarmerie du Pas-de-Calais, de la compagnie d’Arras et des dernières unités qui œuvrent rue des Fours.

C’est ce qui semble aujourd’hui se dessiner puisqu’un projet immobilier est sur les rails et n’attend que la validation des crédits en 2016 pour se concrétiser.

Deux phases, vingt-quatre mois de travaux

Le chantier prévoit deux phases, qui seraient menées de front pendant vingt-quatre mois. D’abord, et ce n’est pas du luxe vu l’état de certains logements, place à la réhabilitation de l’ancienne cité bâtie en… 1937 (remplacement des menuiseries, VMC, isolation, mise en conformité électrique et gaz…) La deuxième phase prévoit la construction de trois bâtiments qui grignoteraient en bonne partie la cour du quartier Baudimont. Les appels d’offres ont déjà été lancés et les lots attribués.

http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/vdn_photo_principale_article/articles/ophotos/20160218/1458880120_B977887187Z.1_20160218171332_000_GVV67I076.2-0.jpg

« La volonté de la direction générale de la gendarmerie, c’est de traiter l’ensemble du quartier Baudimont en une fois », précise le colonel Vincent Bereziat, patron du groupement de gendarmerie du Pas-de-Calais. L’homme espère être encore en poste au moment où le chantier débutera, au premier semestre 2017 (pour les logements). La construction des locaux de service pourrait démarrer au second semestre.

237 000 € de loyer par an

Reste un défi de taille à relever, celui de la technique. Il s’agira en effet de déménager le centre d’appels de toute la gendarmerie du Pas-de-Calais sans occasionner de rupture pour le traitement de ces appels. Sans parler du laboratoire de la cellule d’identification criminelle. On est loin du déménagement d’un studio d’étudiant…

L’enveloppe financière nécessaire est aussi de taille. L e coût global approximlatif du projet immobilier est de 10 millions d’euros. Le maître d’œuvre est le SGAMI de Lille (secrétariat général pour l’administration du ministère de l’Intérieur).

Actuellement, la gendarmerie loue ses locaux rue des Fours pour une somme vertigineuse : 237 000 € par an !

« C’est un projet ambitieux qu’on attend avec impatience et adapté aux évolutions technologiques de la gendarmerie, souligne le colonel Bereziat. Les locaux seront adaptés, fonctionnels, et permettront de repenser nos méthodes de travail en même temps. Cela rapproche aussi les militaires des bâtiments famille et évitera de monopoliser les véhicules. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.