ARDECHE La gendarmerie se réorganise et ferme des brigades

Archives

Les brigades de Burzet, Montpezat et Saint-Étienne-de-Lugdarès, seront fermées définitivement au profit d’une concentration des moyens sur celles de Thueyts et Lanarce. Sabine Buis, députée de l’Ardèche, favorable à cette réorganisation est « restée vigilante sur la question des effectifs et a obtenu la garantie que des permanences hebdomadaires seraient mises en place sur ces communes afin de maintenir un lien de proximité entre la population et les forces de l’ordre ». Si cette réorganisation s’est décidée en concertation avec le préfet, les parlementaires, conseillers départementaux et les maires, elle reste « un choc important au niveau de la sécurité pour les habitants et l’extérieur », explique Marc Champel, maire de Saint-Étienne-de-Lugdarès. « On s’y attendait, c’était une mort programmée, depuis 5 mois plus personne n’occupait la gendarmerie. C’est également une perte de 4, 5 enfants qui auraient pu contribuer au maintien de l’école. Nous n’avons quasiment plus de services publics, alors que nous essayons de maintenir une crèche, une école… Je suis très amer, on ne l’accepte pas. »

Une nouvelle organisation qui, pour Sabine Buis, n’a « de sens que si les effectifs retrouvent un niveau satisfaisant ». La députée sera donc « extrêmement vigilante dans les prochains mois sur cette question ».

Source : Le Dauphiné

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.