Analyse de la mise en condition du lecteur, sans argument mais avec une déformation de la réalité.

violences2

Sivens : “La gendarmerie locale avait carte blanche depuis un mois”

Dans ce titre on lit quoi ? « La gendarmerie locale »

Donc en clair la Brigade locale ? Donc environ 8 hommes et tout au plus, si la brigade est importante, 20 hommes ?

« La gendarmerie avait carte blanche »

Cela veut dire quoi ? Que la brigade locale pouvait agir comme bon lui semblait ? Sans s’occuper des Lois  et des règlements ?

Agir avec carte blanche cela veut dire agir sans tenir compte des Lois, agir selon son bon vouloir, cela veut dire agir de manière non républicaine mais de manière totalitaire ?

Notre pays ne serait donc plus une République ? Ni une démocratie ?  Mais un état totalitaire dirigé d’une main de fer par un dictateur ?

Allons ! Allons !  Soyons sérieux !

 « Rédacteur en chef de Reporterre.net, Hervé Kempf analyse la montée de la violence policière, l’exploitation médiatique de l’image du casseur et les tensions entre le pouvoir et les mouvements écologiste »

Bien tourné l’entête de paragraphe, l’auteur se présente, il est rédacteur en chef !  Cela impose et fait toujours bien.

Il se nomme, c est la moindre des choses. Mais la où  il dérape c’est que dès l’entrée en matière, sans le moindre développement ni la moindre explication, le ton est déjà donné.

Il va nous parler de quoi ?  Mais bien sur des « violences policières » et pour mieux étaler la confiture il invente une « exploitation médiatique de l’image du casseur » ces malheureux écologistes épris de non violence…

Mais alors qui sont-ils ces lanceurs de cocktails Molotov et lanceurs de divers projectiles ?

Voyons maintenant le corps du reportage ;

Voici donc la première question du journaliste, posée de manière ambiguë et adroite. Dans un premier temps on parlera de « violences supposées » des gendarmes mais si elles sont supposées, elles sont aussi et en tous cas « plus dures qu’avant »…

Étonnant, n’est-ce pas ? La réponse est pas mal non plus…

Depuis le 1er septembre, une vingtaine de plaintes liées à des violences supposées des gendarmes ont été déposées par des opposants au barrage de Sivens, bien avant la mort de Rémi Fraisse le 26 octobre. Ces violences policières sont-elles plus dures qu’avant ?

Depuis une dizaine d’années il y a une montée en violence de la police en général. A Nantes, le 22 février, trois personnes ont perdu leur oeil, il y a de plus en plus de tirs tendus, de policiers en civil qui mettent leurs brassards au dernier moment, et qui sont armés.

La réponse ne se fait pas attendre, je dirais même qu’elle est prévisible. Cela fait une dizaine d’années qu’ils constatent une « montée de la violence de la police en général ». On nous donne même pour exemple le cas de 3 personnes ayant perdu un œil  par des tirs tendus…

Affirmations gratuites car non référencées ni même étayées par un semblant de preuve…

Je vous passe la suite de la réponse à cette première question.

Voyons maintenant  les question sur les gentils casseurs que l’ont veut absolument diaboliser :

Les médias de masse et les représentants du gouvernement mettent beaucoup l’accent sur la violence des opposants. Comment expliquez-vous que l’image du “casseur” soit aussi forte ?

D’entrée il y a jugement des médias, il s’agit des médias de masse ( c’est quoi des médias de masse ? des médias réservés pour les imbéciles ? ) qui visiblement sont associés ou à la botte des représentants du gouvernement. Ces derniers donnent une image très forte du « casseur ».  A remarquer que le mot casseur est entre guillemets, cela veut dire qu’en fait il n’y a pas de casseur et que ceux-ci sont injustement dénommés ainsi.

La réponse à la question vaut, elle aussi, son pesant de cacahuètes :

Mis sous pression par des résistances de plus en plus fortes, le pouvoir oligarchique, qui réunit les pouvoirs politique, économique et médiatique évolue vers un autoritarisme de plus en plus grand. Pour justifier le recours à la violence, il profite du contrôle global qu’il exerce sur les médias.

Vous vous rendez compte ? les forces de l’ordre résistent !!!  C’est pas normal cela… Inadmissible ! Les pauvres casseurs sont alors mis sous pression. On comprend mieux pourquoi ils cassent. C’est justifié, pourquoi ils ne nous l’ont pas dit plus tôt ? De plus l’auteur, des fois que on ait pas compris, nous explique ce que c’est un pouvoir “oligarchique”. C’est sympa, non ?

“Le contrôle des médias” qu’ils disent, or depuis des jours, voir des semaines, l’ensemble des médias nous parle d’une victime de son imprudence et de sa témérité à braver les Lois de la République.Bien sur qu’il s’agit d’un drame regrettable et regretté par tous, mais n’en faisons tout de même pas un héros.

Pendant ce temps de véritables héros sont passés dans l’ombre et l’anonymat.   Je veux parler de Thomas Dupuy, dixième militaire français tué au Mali et qui a donné sa vie pour justement NOTRE liberté, pour la liberté de ces gentils écolos…

Voyons la seconde partie de cette réponse :

A partir du moment où il contrôle les images de la violence, il s’en sert pour faire accepter à la majorité de nos concitoyens qui s’informent en regardant la télévision,  le choix d’une politique de plus en plus sécuritaire, autoritaire, et de moins en moins démocratique.

Là je leur dit « chapeau » ! Parler du contrôle des images de la violence c’est très fort, car les images que nous avons vu sur le Net, sont justement mises en ligne  par les « casseurs » afin de démontrer les violences policières et peut-être un peu pour montrer ses exploits ? Haaaa ! Égocentrisme quand tu nous tiens…

En réalité ces images nous montrent quoi ?  Des cocktails Molotov brûlant les tenues des forces de l’ordre, des individus armés de boucliers de fortunes s’attaquant directement à de petits groupes de gendarmes…

Je vous passe le reste de l’ITW ou de l’article analysé, je vous en donne par contre le lien afin de vous permettre de faire votre propre analyse et opinion car je ne doute pas un instant de votre clairvoyance et de votre réflexion pour remettre les choses et les évènements à leur bonne place.

Lien vers l’article objet de cette analyse : lesinrocks.com

A lire également “Chez les guerriers Zadistes” sur le Blog Secret Défense où de nombreuses photos témoignent  du niveau de violence des gentils écolos…

Ronald Guillaumont

violences3

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *