30 gendarmes au contact des jeunes au Bouscarret

Rugby à XV – Amateurs – La sélection nationale de la gendarmerie a rendu visite à l’école de rugby de Maubourguet, avant d’affronter l’armée de terre espagnole, samedi

201810120039-fullLes gendarmes, les jeunes de l’école de rugby et l’encadrement./ Photo Janine Noguez.

La rencontre s’est faite au Bouscarret avec les 60 jeunes de l’école de rugby du SOMR, du coprésident, du responsable de l’école de rugby, de Jean Nadal, maire, mercredi 10 après-midi.

Le staff de la gendarmerie, autour de Jean-Charles Maurat, commandant, et les joueurs portent un projet : gendarmerie, rugby et valeurs de la République. Les enfants ont découvert, à travers des ateliers, les valeurs qui unissent le rugby et la gendarmerie. Avec la police de sécurité au quotidien, le rugby est un outil original qui permet de créer de la proximité avec la population, les jeunes et moins jeunes», dira le commandant Jean-Charles Maurat.

Les ateliers et thèmes abordés

Six ateliers ont mis en parallèle un geste technique du rugby avec un de la gendarmerie et ont permis aux enfants d’apprendre en s’amusant. Ils ont été sensibilisés à une autre image du gendarme.

Les ateliers : la mêlée, la passe et la confiance de l’arbitre, le placage et don de soi, l’arbitre et le respect des règles, le coup de pied et la concentration, l’effort physique et le dépassement de soi, faisaient partie des thèmes abordés.

Le diaporama, dans les vestiaires, présenté par Philippe, Dimitri et Jérémy, mettra en avant les 15 valeurs communes rugby-gendarmerie avec, notamment : combativité, solidarité, loyauté, respect…

Faire un parallèle entre le geste rugby et les valeurs républicaines, c’est ce que les gendarmes référents ont démontré aux jeunes. La mêlée, «pour être efficace, il faut que tout le monde pousse dans le même sens. C’est exactement comme une colonne d’assaut quand nous rentrons en force face à l’adversaire».

Au rugby, il y a «respect de l’arbitre et des règles FFR et code du sport ; pour le gendarme, il y a le code pénal, le procureur (notre arbitre) et le respect de la loi».

L’ensemble s’est déroulé dans un bon esprit et une ambiance bon enfant avec, à retenir, la disponibilité et la gentillesse de l’ensemble des 30 gendarmes présents sur le stade.

Si le SOMR met l’accent sur l’aspect éducatif du rugby, les gendarmes, eux, ont montré le côté préventif du vivre ensemble, règles et respect. Une expérience riche d’enseignements pour des hommes qui ne sont pas que «des uniformes».

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.