Un chasseur tué par balle dans le Tarn, son camarade en fuite a été retrouvé

le-chasseur-aurait-ete-tue-au-moment-du-passage-d-un-sanglier-vise-par-deux-coups-de-feu

Le chasseur aurait été tué au moment du passage d’un sanglier, visé par deux coups de feu.

FAROUK BATICHE AFP ILLUSTRATION

Un chasseur de 74 ans a été tué mercredi par un tir de fusil à Souel, dans le Tarn, pendant une partie de chasse. Le collègue de la victime, qui avait pris la fuite, a été retrouvé vers 19h30 dans sa voiture.

La partie de chasse a tourné au drame. Mercredi, à Souel, dans le sud-est du Tarn, un chasseur de 74 ans a été tué par balle alors qu’il participait à une battue au sanglier. Selon France Bleu Occitanie, qui rapporte l’information, l’homme aurait été tué au moment du passage d’un animal, visé par deux coups de feu. L’un a atteint le sanglier.

Appelés sur place, les gendarmes y sont restés une bonne partie de l’après-midi, le tireur présumé, un camarade de la victime, restant introuvable. Il a finalement été retrouvé après plus de trois heures de recherche, dans sa voiture, à une trentaine de kilomètres du lieu du drame, sur la commune de Crespin. Selon les premiers éléments de l’enquête, l’homme aurait pris peur et serait parti en voiture, « affolé ». Des analyses toxicologiques sont en cours et les participants à battue vont être entendus par les gendarmes.

Selon France Bleu, il s’agirait du troisième accident de chasse mortel en cinq ans dans le Tarn, qui compte 12 000 chasseurs licenciés. En France l’an dernier, la saison de chasse a été émaillée par 131 accidents, dont 7 mortels (incluant une victime qui n’était pas un chasseur mais un VTTiste). Un chiffre en hausse par rapport à la saison précédente, qui avait connu le chiffre le plus bas jamais enregistré (113), mais en dessous de la moyenne des dix dernières années (140).

Selon l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), « la très grande majorité » des décès est liée à un manquement aux règles élémentaires de sécurité : non-respect de l’angle de sécurité de 30°, tir sans identification ou mauvaise manipulation de l’arme.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>