Traduction et conférence de Claire Edwards — Rapport d’enquête d’un groupe d’officiers de réserve sur la pandémie de COVID-19

covid01

Le 31 juillet, je vous présentais ici-même le dossier intitulé : « Rapport d’enquête d’un groupe d’officiers de réserve sur la pandémie de COVID-19 et ses liens avec le SARS-CoV-2 et d’autres facteurs », un document de synthèse pédagogique et d’information à usage interne et à diffusion restreinte. Des cadres de réserve en France ont enquêté pendant 50 jours pour clarifier les problématiques liées à la « pandémie » de 2020. Le Rapport rendu a été interdit de diffusion. Toutefois, devant l’urgence et la gravité des faits, ils ont choisi de le communiquer tout de même à la société civile. Le groupe d’enquête mettait en garde contre une désinformation qui semble entourer ce dossier, sur lequel beaucoup d’avis sont divergents — notamment entre les « autorités » et les praticiens de terrain.

Age Of TruthOr, le 26 août dernier, Mme Claire Edwards m’a écrit personnellement pour m’informer qu’elle avait traduit le document en anglais et qu’elle donnerait une conférence vidéo à ce sujet : « Cher Guy. Je viens de finir la traduction en anglais du rapport fait par des officiers français. Demain matin (jeudi) je ferai un « livestream » qui sera disponible a partir de « Age of Truth TV ». Si vous voulez poster le document sur votre site, je serais reconnaissante. — Claire ». Il s’agit d’une traduction tout à fait fidèle, seules des références en anglais ont été ajoutées et quelques annexes. Claire ajoutait : « Il faudrait que tout le monde lise chaque mot de ce document pour pouvoir comprendre à quoi on fait face à ce moment unique dans l’histoire humaine! »

Je lui fis part que j’avais communiqué avec l’Association Professionnelle Gendarmerie (dont je suis membre sans être moi-même un gendarme) afin de connaître — si possible — la provenance de ce rapport. Je tentais de savoir si celui-ci provenait bel et bien d’officiers de réserve et, si oui, comment je pourrais entrer en communication avec certains de ces officiers. Le président de l’association, Ronald Guillaumont, me répondit : « Je ne vois pas à qui s’adresser pour authentifier cet article. Vous savez que les militaires c’est “La Grande Muette”. Je vois difficilement un militaire actif ou réserviste s’exprimer à visage découvert, surtout un officier. » Claire Edwards m’envoya alors cette réponse fort intéressante :

« En fait, la personne qui m’a passé le document m’a dit qu’elle l’a trouvé sur un site Internet des “health providers” (natural health therapies??) quelconque d’après ce que j’ai compris. Elle leur a téléphoné et ils ont dit qu’ils connaissaient la personne de l’armée de réserve qui leur a passé le document et qu’il était tout à fait ce qu’il prétend être. Mon contact était bien satisfaite de cette réponse. Il faut aller avec l’intuition, à mon avis.

« Quant on lit le document, il est évident — comme d’ailleurs j’ai écrit dans mon résumé que j’ai ajouté au début de la traduction — qu’il a du avoir été écrit par des gens d’un niveau d’éducation élevé, des professionnels, et que parmi eux, à mon avis, il y a des médecins et avocats et en effet des officiers qui comprennent ce que c’est qu’une guerre. Il n’est pas possible qu’un groupe d’activistes se mettent ensemble pour rédiger un tel document. Il est tout a fait crédible.

« Mais la preuve qu’il soit exactement ce que les auteurs prétendent, c’est qu’ils ont dit qu’ils avaient rayé tous leur noms et affiliations du document, mais ils en ont raté un, à partir duquel je sais exactement qui ils sont : AORA [Association des Officiers de Réserve et réservistes du pays d’Aix]. J’ai laissé leur vrai nom de l’association à l’intérieur du document. Au début quand je l’ai trouvé, je l’avais mis sur la couverture, mais en réfléchissant, j’ai pensé qu’il serait mieux de leur laisser le choix de se révéler. » — (courriel de Claire Edwards, vendredi le 28 août 2020)

Cette nouvelle piste de recherche est donc très intéressante. Je vous rappelle que Claire Edwards, BA Hons, MA, a travaillé pour les Nations Unies en tant que rédactrice et formatrice en écriture interculturelle de 1999 à 2017. Depuis mai 2018, elle collabore avec Arthur Firstenberg pour la publication de l’Appel international pour arrêter la 5G sur Terre et dans l’espace (www.5gspaceappeal.org). Claire a mis en garde le Secrétaire général des Nations Unies contre les dangers de la 5G lors d’une réunion avec le personnel des Nations Unies en mai 2018, appelant à une cessation de son déploiement dans les lieux d’affectation des Nations Unies.

Vous pouvez donc lire ci-dessous l’introducion de la conférence que Claire Edwards a donné jeudi le 27 août dernier pour la plateforme danoise « Age of Truth TV ». Vous pouvez aussi télécharger le rapport, traduit en anglais par madame Edwards sous le titre « Investigative Report on the Covid-19 pandemic and its relationship to Sars-Cov-2 and Other Factors ».

Capture d’écran 2020-08-31 à 01.19.34https://archive.org/details/investigative-report-on-the-covid-19-pandemic-and-its-relationship-tu-sars-cov-2

Conférence de Claire Edwards

Claire EdwardsAujourd’hui, je vais présenter ce rapport novateur. Il m’a été remis il y a trois semaines et j’ai passé les trois dernières semaines à traduire ses 156 pages, pour finir hier soir. Maintenant, avec des informations supplémentaires, le rapport compte environ 166 pages. Je vais lire ce que je considère comme les extraits les plus importants, que les gens doivent comprendre.

Je vous préviens à l’avance que, lorsque je traduisais ce document, j’avais parfois la nausée et parfois dû quitter l’ordinateur pour pleurer sur les informations qu’il contient. Vous pouvez avoir une réaction similaire. Si vous êtes un être humain normal et non un psychopathe, de nombreuses émotions surgiront lorsque vous entendrez cette information : choc, horreur, colère, rage, chagrin, chagrin.

Mais ne fuyez pas cela. Sentez-le. N’oubliez pas que nous qui comprenons la situation avons le devoir de nous informer nous-même et de’informer les autres à ce moment unique de toute l’histoire de l’humanité. D’autant plus que la situation actuelle est urgente. Après avoir examiné les dispositions juridiques mises en place dans différents pays dans le cadre des mesures d’urgence dites de Covid, et le déploiement de la 5G et de l’arme à 60 GHz pendant le verrouillage, je suis convaincue que la soi-disant deuxième vague se fera par le biais d’un attaque contre nos enfants. Je sais d’après mes discussions avec Lena Pu que l’arme WiGig (Tactical Wireless Gigabit, dont l’objectif est d’adapter une technologie sans fil 60 GHz commerciale à une capacité de réseau personnel sans fil au soldat dans un environnement électromagnétique militaire hostile) a déjà été déployée contre au moins une école aux États-Unis.

Les auteurs eux-mêmes s’en occupent et je commencerai par lire ce qu’ils ont dit.

LA DIMENSION PSYCHOLOGIQUE

Certains aspects déroutants de cette question, ajoutés au fait que la nature artificielle de ce virus a été largement débattue, ont donné lieu à de sévères critiques sur la gestion de cette crise sanitaire. Le mot trahison a été utilisé et une suspicion indéniable s’est installée à l’égard des dirigeants tenus pour responsables du sort des populations.

Cependant, quelle que soit la légitimité de la colère, il est important d’affirmer sur le sujet dont nous traitons ici que ces émotions empoisonnent littéralement l’environnement de leur auteur et rebondissent sur lui chargé d’un potentiel d’autodestruction. C’est la même chose avec les émotions de peur. C’est ce que la sagesse populaire appelle « faire du mauvais sang ». Et il en va de même avec la colère, qui ouvre également la porte à la maladie. Le stress se traduit par un niveau constamment élevé de cortisol et une fuite de minéraux.

Outre les troubles psychosomatiques habituels (dépression, migraines, tension artérielle, maladies de la peau — eczéma, psoriasis — problèmes cardiaques, troubles respiratoires, troubles gastriques, certains troubles hépatiques), le stress oxydatif représente un réel danger pour la santé. Il favorise le vieillissement des cellules. Le cancer est une maladie émotionnelle; il apparaît souvent à la suite d’un « conflit intense et permanent » ou d’un choc émotionnel (chagrin, séparation, perte d’emploi).

C’est pourquoi il est essentiel d’être attentif à ce que ces événements suscitent en nous.

De plus, les anti-oxydants aident à combattre les radicaux libres générés par le stress. Les principaux antioxydants sont: les bioflavonoïdes (quercétine), les caroténoïdes, les vitamines C et E et le sélénium.

Quelle que soit l’ampleur de nos défis, rappelons-nous qu’une petite flamme suffit à dissiper l’obscurité d’une pièce. Et cette petite flamme est en nous. Aux heures les plus sombres de l’histoire humaine, l’espoir a toujours été un rempart contre le défaitisme. Aujourd’hui, cet espoir s’appelle la confiance dans la vie.

Notre corps est plus résistant qu’on ne le pense, et nous sommes pleins d’une force inattendue, à condition de garder un état d’esprit positif.

RÉSULTATS DU RAPPORT D’ENQUÊTE

Association des Officiers de Réserve et réservistes du pays d'AixC’est un document unique et précieux. C’est à la fois :

  • Un guide de la guerre silencieuse et cachée qui a été lancée contre l’humanité, et
  • Un manuel de survie.

Je vous exhorte à lire ce document dans son intégralité. Cela peut vous sauver la vie et celle de vos proches. À ma connaissance, c’est le seul rapport officiel écrit sur l’escroquerie de Covid et il fait une lecture horrible. Il a été rédigé par un groupe d’officiers de réserve de l’armée française et leurs conclusions sont sans équivoque.

La personne qui me l’a transmise a vérifié ses origines et a fourni des assurances crédibles de son authenticité. Il a été interdit de publication, mais les officiers voulaient qu’il soit entre les mains du public et l’ont donc expurgé pour supprimer leurs noms, professions, grades et affiliation, et l’ont transmis à ceux qui pouvaient le publier. Vous le trouverez disponible sur Internet après cette diffusion, chez Gnosis Unity, Radiation Dangers, Guy Boulianne et d’autres sites avec les propriétaires desquels je l’ai partagé. Quiconque ne publie PAS ce document est soit une opposition contrôlée, soit compromis, soit il n’a pas la capacité de comprendre la grave importance de son contenu. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. J’en ai traduit les 156 pages et fourni des références anglaises équivalentes aux références françaises incluses. J’ai également ajouté quelques informations complémentaires pertinentes.

Lorsque vous lirez ce document, vous comprendrez qu’il n’a pu être rédigé que par des personnes professionnelles, bien informées et éduquées. À mon avis, ils comprennent des médecins, des avocats et des experts de la guerre. Ils avaient manifestement accès à des personnes conscientes des buts « inavouables » des auteurs de cette escroquerie.

Je salue et remercie les officiers de l’armée de réserve pour leur contribution inestimable et j’appelle tous les humains servant dans l’armée et la police partout dans le monde à se joindre au peuple.

Avant d’aborder le contenu du document et les observations, conclusions et recommandations du Groupe d’investigation, je souhaite commencer par un résumé d’un entretien avec Valérie Bugault inclus dans le rapport car il donne un aperçu très clair du contexte de la SCAMdémie et de ses Solution. J’ai adapté le contenu de l’entretien et ajouté quelques informations explicatives supplémentaires.

Valérie Bugault est docteur en droit privé de l’Université Panthéon-Sorbonne et avocate. Depuis 2009, elle a cessé ses activités d’avocate pour se consacrer à la diffusion des résultats de ses nombreux travaux de recherche auprès du public. Aujourd’hui, elle est une analyste en géopolitique (économique, juridique et monétaire) et conférencière. Ses sujets de recherche sont les institutions — nationales et internationales — la monnaie, les affaires, le droit et le fonctionnement de l’économie mondiale.

LE SORT DES PEUPLES RESTE MAINTENANT ENTRE LEURS MAINS

Depuis le début du XXe siècle, les États-Unis et leurs alliés sont gouvernés par un cartel d’entreprises dirigé par les principales banques d’investissement mondiales, qui ont leur siège dans la City de Londres. Les États occidentaux ont été privatisés lorsque le contrôle de leurs monnaies est tombé entre les mains de banquiers privés, ce qui explique l’émergence des institutions européennes, qui ne sont que la formalisation politique de cette prise en main des règles d’organisation des peuples par des intérêts privés.

Nous sommes confrontés à une situation mondiale sans précédent, dans laquelle un petit groupe de personnes, caché derrière l’anonymat du capital et des institutions internationales et dirigé par quelques banquiers privés, organise des chocs ou profite des chocs pour faire avancer son agenda mondial de prendre le contrôle politique du monde en instituant un « gouvernement mondial ».

La plupart des pays ne voient aucune justification supplémentaire pour le dollar en tant que monnaie de réserve mondiale. Ayant été retiré de l’étalon-or en 1971 et transformé en monnaie fiduciaire, le dollar est maintenant dissocié du pétrole. C’est pourquoi le président Trump a fusionné la Réserve fédérale et le département du Trésor. L’objectif est de créer deux types de dollar sur le modèle du yuan chinois : un dollar interne et une devise qui circuleront sur les marchés internationaux. La dette mondiale est d’environ 4 quadrillions de dollars. La meilleure façon d’amortir ce montant est ce qu’on appelle la force majeure. La réinitialisation monétaire est sur nous; d’où la « grande réinitialisation » du Forum économique mondial. L’arrivée du « coronavirus » apparaît donc quelque peu fortuite.

La fin du dollar en tant que monnaie internationale est la condition sine qua non d’une monnaie mondiale durable, du moins selon les critères de fonctionnement économique et monétaire imposés par les banquiers internationaux. La fin de la monnaie mondiale du dollar présuppose la fin de l’hégémonie de l’empire américain. Une monnaie mondiale durable, contrôlée par les banquiers, pourra bientôt émerger sous la forme d’un panier de devises, qui circulera entièrement numériquement. Le Brexit a été initié par les banquiers de la City de Londres afin d’avoir une pleine liberté d’action, libérée des charges institutionnelles de l’UE, pour conduire le changement de monnaie mondiale.

Le coronavirus est un cas d’ ingénierie sociale et de gouvernance par le chaos. C’est le même modus operandi qu’avec la « menace terroriste » : un mélange de réel et de fiction, combiné à deux stratagèmes bien connus :

  1. Le pompier pyromane.
  2. Le triangle de Karpman ou le jeu de rôle persécuteur / victime / sauveteur.

Le pouvoir permet à la situation de crise de se produire, ou même l’aide à se produire, délibérément ou accidentellement. Le pouvoir occupe la place du pyromane, donc du persécuteur. Puis, une fois la crise arrivée et en cours, le pouvoir se présente comme le sauveteur, qui va donc nous sauver de la crise qu’il s’est arrangée.

Nous sommes confrontés à une sorte de dissonance cognitive globale car on nous donne des explications officielles contradictoires sur ce à quoi nous sommes confrontés, qui nous empêchent de comprendre l’ensemble du phénomène. Hannah Arendt a décrit comment les régimes totalitaires prennent le pouvoir « total » sur les individus en les inondant d’informations contradictoires jusqu’à ce qu’ils n’aient aucun moyen de savoir où se trouve la vérité. Le « coronavirus » est une opération psychologique utilisant la technique d’interrogation « Alice au pays des merveilles ». La connaissance est compartimentée afin que chacun regarde dans la mauvaise direction.

Afin de pouvoir donner un sens à la situation, vous devez mettre de l’ordre dans les faits de l’affaire, qui sont les suivants :

  • Wuhan — apparition du virus
  • Rapports de nouvelles alarmistes
  • Le virus se propage dans le monde
  • Les populations sont verrouillées vers le bas
  • Les services hospitaliers « s’étouffent » sous l’afflux.

Si l’on prend la peine de prendre en compte tous ces éléments, une image claire se dégage. Les actions de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du gouvernement et des médias sont contraires à l’objectif déclaré de protection des populations. Ils jouent le rôle de pompiers pyromanes. Ils :

  • Interdisent les traitements proposés et réussis depuis longtemps
  • Verrouillent les populations au lieu d’encourager l’immunité des troupeaux (comme en Suède), mais ignorent les zones de non-droit, les camps de migrants, les émeutes Black Lives Matter
  • Détruisent l’économie mondiale, favorisant ainsi le chômage, la désintégration sociale et une mauvaise santé mentale
  • Interdisent aux gens de quitter la maison ou d’aller loin de chez eux pour faire de l’exercice, ce qui nuit à leur santé
  • Promeuvent les ventilateurs grâce à des subventions financières, qui tuent les patients
  • Émettent des ordres pour trier les personnes âgées jusqu’à leur mort
  • Falsifient les statistiques en attribuant tous les décès à « Covid »
  • Diffusent des informations déroutantes sur le fait que les masques sont inutiles, puis que les masques sont obligatoires
  • Refusent les autorisations aux chercheurs proposant des tests pour détecter une infection à coronavirus
  • Refusent l’aide des industriels désireux de fabriquer des respirateurs
  • Des prisons vides (directive de l’ONU) mais menacent d’emprisonnement les citoyens légitimes quittant leur domicile sans autorisation.

Les médias — et la plupart des médias alternatifs — sont détenus et contrôlés par l’élite du pouvoir. Ils :

  • Terrifient le public avec de fausses statistiques, des images de cercueils et de fausses histoires sur des hôpitaux débordés
  • Promeuvent des « louer-un-médecins » connectés aux lobbies pharmaceutiques
  • Censurent les informations des médecins de première ligne sur les traitements et les informations sur les dangers du vaccin proposé
  • Censurent toutes les opinions divergentes sur la cause de la « pandémie », la nature du « virus » et les remèdes potentiels
  • Promeuvent des traitements coûteux et inefficaces et le vaccin de Bill Gates / GAVI.

Deux choses sont claires :

  • Derrière l’apparent engagement à protéger les populations se cache une volonté dupliquée de les mettre en état de choc et de les surveiller en masse
  • L’anarchie sociale qui se développe est délibérément organisée par les pouvoirs publics eux-mêmes, sous le faux prétexte d’arrêter une épidémie.

Une pandémie était prévue, sinon attendue, par certaines institutions et personnalités :

  • Fondation Bill et Melinda Gates
  • Centre John Hopkins pour la sécurité sanitaire
  • Forum économique mondial
  • Organisation mondiale de la santé (OMS)
  • Banque mondiale
  • Des politiciens éminents
  • Document Rockefeller 2010

Et des experts comme le Pr Luc Montagnier déclarent que le coronavirus résulte de la combinaison assistée de deux virus naturels et n’aurait pu être réalisé que grâce à un travail minutieux en laboratoire.

Pour parvenir à un gouvernement mondial, les « élites » devaient persuader les populations que les événements doivent être réglementés à l’échelle mondiale. D’où le récit du « réchauffement climatique / changement climatique » initié et propagé par le Club de Rome / Club de Budapest / Club de Madrid / Worldshift et l’ONU, qui persuade les gens qu’il y a trop de monde sur terre et que la situation est insoutenable. L’agenda eugénisme / dépopulation est en cours depuis la fin du XIXe siècle et est actuellement promu par l’environnementalisme et l’Agenda 21/2030. Une pandémie est le phénomène qui répond le mieux à ce type de besoin.

Ainsi, l’Etat est tenu par des intérêts privés qui interdisent les traitements réussis, en attendant l’arrivée du vaccin obligatoire. Soit les citoyens céderont à la peur, soit ils réfléchiront et comprendront que la peur est elle-même entretenue et contrôlée par leurs dirigeants, qui prennent toutes les décisions qui permettent au coronavirus de se propager non seulement sans se décourager, mais facilement. Ils le font en refusant à leurs populations l’accès aux traitements et aux médicaments utiles pour contenir le processus de contamination tout en mettant les gens en lock-out suffisamment longtemps pour pouvoir leur imposer — c’est la mise en œuvre du « servage volontaire » — un futur vaccin miracle.

Ce vaccin, en plus de sa rentabilité, sera sans doute enrichi avec des sels d’aluminium (qui est devenu l’adjuvant obligatoire), des ARN messagers (qui modifieront génétiquement l’homme pour toutes les générations futures ), et surtout des puces RFID, qui permettre à chacun de recevoir son salaire et d’accéder à son compte bancaire. Cette étape de vaccination obligatoire sera absolument décisive pour que les globalistes (banquiers, Big Pharma et autres) aient un contrôle direct sur les populations. Chacun devra donc obéir sous peine d’être privé d’accès à tous ses moyens de subsistance.

En raison de l’effondrement économique, il y a un grand danger que les moyens de subsistance ne soient finalement en aucun cas liés au travail individuel productif mais plutôt à une subvention universelle reçue de l’État fantoche entièrement aux ordres des puissances financières. L’Espagne a déjà annoncé qu’elle introduisait un revenu de base universel et souhaite qu’il soit permanent. C’est une forme d’assurance pour l’élite contre les soulèvements sociaux, surtout si des millions d’emplois ne reviennent jamais. La Chine a un système de crédit social depuis 2014 et a déjà inscrit 13 millions de personnes sur la liste noire. Avant la fin de 2020, chaque citoyen chinois se verra attribuer son propre pointage de crédit — un « profil dynamique » de facto, développé grâce à une utilisation intensive de l’intelligence artificielle et de l’Internet des objets (IoT), y compris la technologie de reconnaissance faciale omniprésente. Cela implique, bien sûr, une surveillance 24/7, avec des oiseaux robotiques itinérants de style Blade Runner.

Nous sommes collectivement sur la corde raide et les choses peuvent aller dans les deux sens, selon la capacité de réaction des citoyens, soit dans le sens d’un globalisme total avec le gouvernement mondial, soit dans celui d’une prise de contrôle politique des pays par leurs ressortissants.

Seule une prise de contrôle politique de l’organisation des Etats par leurs ressortissants peut conduire à une issue favorable pour les populations. Sinon, on verra le glissement général souhaité par l’oligarchie supranationale vers un gouvernement mondial aux mains des puissances financières, les populations étant destinées à être fortement réduites puis les survivants réduits en esclavage.

C’est pourquoi certains membres décisionnaires de cet empire s’opposent violemment à ce projet qui se traduira par la disparition de leurs situations dominantes. Les dirigeants américains qui s’y opposent peuvent être qualifiés de patriotes. Ces patriotes ont pour pires ennemis internes les globalistes apatrides, dont le chef réside dans la City de Londres, et qui travaillent sournoisement pour l’avènement d’un gouvernement mondial sous le couvert du socialisme.

Cette distinction entre dirigeants patriotiques et dirigeants apatrides existe également en Chine et en Russie, où le gouvernement civil semble être dirigé par des partisans de globalistes apatrides, tandis que l’armée semble être entre les mains de dirigeants patriotiques, Poutine faisant la jonction entre les deux factions opposées. Ces dernières années, la Chine a nettoyé son système pour purger l’appareil d’État des compradores d’élite, qui pourraient être liés à des dirigeants apatrides ayant leur siège dans la City de Londres. Cette opposition entre les patriotes les dirigeants et les dirigeants compradore existe aussi dans les pays tels que l’Iran.

La victoire serait écrasante pour les patriotes, à condition qu’ils s’allient à leur population et ne cherchent pas à la dominer, comme leur ont instillé leurs anciens alliés compradores.

Rien ne pourrait résister à l’alliance entre les dirigeants patriotiques et les populations locales et c’est pourquoi elle est si redoutée par les puissances mondialistes. Les mesures restrictives de liberté ordonnées par les différents gouvernements pour lutter contre la propagation du coronavirus vont à l’encontre de cette alliance naturelle qui permettrait la victoire des patriotes sur les globalistes.

Les cartes sont actuellement entre les mains des populations civiles qui ont, pour la première fois dans l’histoire, la possibilité de reprendre leur destin en main. Ils ont la possibilité de rétablir des gouvernements politiques au lieu des gouvernements fantoches actuels, qui sont entièrement contrôlés par les pouvoirs financiers.

Nous commençons à voir que les populations comprennent cela, avec des initiatives de common law émergeant d’Australie, du Canada, des États-Unis et de Grande-Bretagne.

Claire Edwards (signature)


Association Professionnelle Gendarmerie

Publié par Guy Boulianne

Copyright © Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier réalise une quête personnelle, historique, généalogique et symbolique qu’il partage avec ses lecteurs. Il est le fondateur des Éditions Dédicaces LLC : http://www.dedicaces.ca.

 

Source : Guy Boulianne

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>