Temps de travail dans la Police Nationale : Stop au mépris

bandeau-Asso-APG-1024x91

Le torchon brûle au sein du comité technique (CT) de la Police Nationale s’agissant d’un texte fragilisant les temps de repos. Il est connu que la hiérarchie, quelle qu’elle soit, ne se pose pas en vaillant apôtre de la cheville ouvrière. Considérant un possible aboutissement la démarche pourrait-elle, à terme, peser sur les propres temps de récupération des gendarmes ?

A l’image de notre cellule de concertation « patronale » certains membres du CT seraient-ils un peu trop dociles vis-à-vis du pouvoir politique au point d’altérer gravement le dialogue social ?

Profession gendarme publie le communiqué de presse commun des syndicats de police.

 

Capture d’écran 2018-06-06 à 17.02.01

Opération «zéro PV» dans les rangs de la police nationale

7757097_a2105610-69a7-11e8-a91b-e269237e5271-1_1000x625Les policiers qui se joindront à l’opération ne donneront aucune contravention, jeudi, « sauf infractions graves », indique le communiqué.

Les syndicats veulent contester, à partir de ce jeudi, un projet «relatif à l’organisation du temps de travail» dans la police nationale.

Les syndicats de la police nationale ont annoncé qu’ils s’apprêtaient à mener, « à partir de ce jeudi », une opération « zéro PV » sur « l’ensemble du territoire national ».

Dans un communiqué émis ce mercredi, les organisations syndicales Alliance Police Nationale CFE CGC, Unité SGP Police FO FSMI et UNSA évoquent « un projet d’arrêté relatif à l’organisation du temps de travail dans la police ».

Ce texte, dénoncent-elles, constitue une « régression » et « un dialogue social aux antipodes de ce qu’attendent les policiers ». Il « fragilise les temps de repos de tous les personnels […] alors qu’à la base, sa vocation était de les protéger », ajoutent-elles.

« Attaques sans précédent »

Face à ces « attaques sans précédent » de ses « droits les plus fondamentaux », « la maison Police doit réagir dans l’unité syndicale avec la plus grande fermeté », estiment les syndicats.

Les policiers qui se joindront à l’opération ne donneront donc aucune contravention, jeudi, « sauf infractions graves », indique le communiqué. Après quoi, les représentants de chaque fédération s’adresseront mardi à leurs collègues « dans un lieu public qui sera précisé ultérieurement ».

Attention toutefois aux infractions : tous les policiers ne participeront évidemment pas à cette opération,

Source : Le Parisien

Le COLLECTIF POLICIERS EN COLÈRE -LORRAINE / 57-54-55-88 publie sur sa page Facebook

URGENT-URGENT-URGENT-URGENT-URGENT (A DIFFUSER À TOUS VOS CONTACTS COLLÈGUES)

Chers collègues,

Cela fait des mois que notre organisation syndicale se bat contre un texte que l’administration tente par tous les moyens de faire passer en force : l’APORTT (arrêté portant sur l’organisation relative au temps de travail dans les services de la Police nationale).

Retenez bien cet acronyme car il risque de changer considérablement vos conditions de travail !!!

Les organisations syndicales représentatives ont décidé de boycotter le comité technique ministériel du 1er juin 2018 pour dénoncer ce scandaleux passage en force ! Mais l’administration, sans fléchir, organise un nouveau CTM le 12 juin 2018 où elle souhaite aller jusqu’au bout !!!

Savez-vous ce que l’administration vous réserve ???

A partir d’un compteur de 100 heures supplémentaires, votre chef de service gérera votre stock d’HS et vous placera en congés d’autorité comme il le souhaite !!!

Pour respecter les 11 heures quotidiennes d‘interservice imposées par la directive européenne ou votre droit à 35 heures de repos hebdomadaire minimum, votre chef de service vous placera également d’autorité et sans votre consentement en repos en piochant dans VOTRE stock d’heures supplémentaires !!!

Lorsque vous, collègues nuiteux, vous dépasserez une moyenne de 8 heures de travail quotidien calculé sur une semaine durant un trimestre, vous serez placés d’autorité par le chef de service en congés piochés dans votre stock d’HS !!!

L’administration enterre définitivement et injustement le temps d’habillage comme temps de travail pourtant prévu dans le code du travail !!!

En régime hebdomadaire, alors que le repos légal (RL) est le dimanche, dorénavant l’administration pourra créer exceptionnellement des régimes hebdomadaires avec un RL autre que le dimanche (exemple RC mardi, RL mercredi) !!!

Grâce à ce texte, collègues adjoints de sécurité, vous effectuerez si besoin pour raisons de service des permanences comme les CEA sans aucune compensation financière !!!

ATTENTION, CETTE LISTE EST TRES LOIN D’ÊTRE EXHAUSTIVE !!!

A l’heure où nos collègues ne cessent de crier leur désespoir quant à leur condition de travail, ce texte est un véritable scandale et un racket organisé de nos heures supplémentaires !!!

Collègues, LA COUPE EST PLEINE !!!

A l’initiative d’ALLIANCE Police Nationale, nous formons désormais une intersyndicale notamment avec unité Police et UNSA Police pour nous battre tous ensemble contre ce texte.

Nous entendons souvent les collègues nous dire à quel point il souhaite cette union entre OS pour des sujets importants : c’est dorénavant fait !

Mais, chers collègues, nous avons besoin de vous maintenant !!! Mobilisez-vous aujourd’hui ou subissez demain l’APPORT ! Serez-vous au rendez-vous ?

L’intersyndicale appelle donc tous les collègues de France à une opération « zéro PV » jusqu’à la date du prochain CTM le 12 juin 2018 où l’administration tentera tout pour passer en force ce texte inacceptable pour les Policiers !!!

Collègues, nous défendons avec force et conviction vos intérêts ! Soyez TOUS UNIS derrière nous et ne tremblez pas : « zéro PV » à partir de maintenant !

STOP AU MEPRIS POUR LES POLICIERS !!!

On compte sur vous !!!

bandeau-Asso-APG-1024x91Note de la rédaction de Profession-Gendarme : Vous pouvez consulter le Projet A.P.O.R.T.T. sur l’organisation du temps de travail de la Police Nationale en cliquant ICI (document en .pdf de 53 pages)

Mise à jour du 7 juin à 12h15 :

Face au front commun des syndicats, la DGPN reporte le CTRPN du 12 juin à date ultérieure. Reprise des négociations à zéro avec la parité. Pour l’heure pas de date connue pour un nouveau CTRPN. L’action de grève des PVE est pour l’heure suspendue sur décision des secrétaires généraux Alliance, Unité et Unsa.
Merci de relayer l’info.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>