Saint-Pôtan. Le maire retourne les déchets à leur propriétaire

les-prochains-depots-sauvages-sur-saint-potan-feront_4353678_493x330pLes prochains dépôts sauvages sur Saint-Pôtan feront désormais systématiquement l’objet d’une plainte en gendarmerie.  (Photo Arnaud Lécuyer )

Le 1er janvier dernier, excédé par un énième dépôt sauvage de déchets sur sa commune, le maire de Saint-Pôtan (22), Arnaud Lécuyer, également président de Dinan Agglomération, a lui-même rapporté les détritus au domicile de sa propriétaire en y joignant un petit mot acerbe ainsi que les horaires de la déchèterie toute proche.

Dans la commune de Saint-Pôtan, près de Dinan, (772 habitants au recensement de 2008), on ne dénombre pas moins de quatre bornes de tri sélectif, d’une borne pour les cartons et d’une borne pour les vêtements, sans oublier une déchetterie juste à côté, dans la commune de Matignon. Pourtant, très (trop !) régulièrement, les agents municipaux constatent des dépôts d’ordures sauvages et sont obligés de les ramasser. L’avant-dernier en date, le 1er janvier, a tellement agacé le maire de la commune, Arnaud Lécuyer, qu’il a lui-même rapporté le carton incriminé à sa propriétaire, celle-ci ayant laissé une facture à son nom parmi les détritus !

« Franchement, je m’en serais bien passé mais les agents municipaux comme les gendarmes ont autre chose à faire », rappelle l’élu, en colère, joint vendredi matin, par téléphone.

Un délit passible d’une amende de 68 euros

Au carton rempli de déchets en tout genre, le jeune élu de 36 ans a joint les horaires d’ouverture de la déchèterie voisine ainsi qu’un petit mot acerbe dans lequel il rappelle, notamment, qu’en cas de dépôt sauvage de déchets, toute personne risque une amende de troisième classe d’un montant de 68 euros. « Désormais, tout dépôt sauvage sur la commune fera l’objet d’une plainte en gendarmerie », indique Arnaud Lécuyer. « La solution de baisser la tête, de ramasser et de ne rien dire, ça suffit ! ».

Depuis que son geste a été rendu public via les réseaux sociaux, il ne se passe pas un jour sans que le jeune élu pôtanais ne reçoive des messages de soutien et de sympathies d’élus des quatre coins de la Bretagne et d’administrés. « À chaque fois, ce sont des retours ultrapositifs. Les gens sont favorables au principe du pollueur payeur, en fait ».

Jeudi après-midi, le maire de Saint-Pôtan a constaté un nouveau dépôt sauvage à côté des conteneurs de sa commune. Les gendarmes de Matignon sont venus constater les faits et prendre des photos. Si l’identité du propriétaire du sac a été retrouvée, il sera prochainement convoqué à la gendarmerie et sera verbalisé.

 Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>