Gendarmerie. Le capitaine arrive de Gironde

le-capitaine-patrice-poisson-vient-d-ete-nomme-adjoint-a-la_4749957_540x269p

Le capitaine Patrice Poisson vient d’ête nommé adjoint à la commandante de la compagnie de gendarmerie de Châteaulin, Aurélie Muscat.

Le capitaine Patrice Poisson est le nouvel adjoint de la commandante de la compagnie de gendarmerie, Aurélie Muscat. Tout juste arrivé de la région Aquitaine, ce Charentais d’origine succède au capitaine Aurélien Charpin, nommé en Normandie.

Le 1er août, c’est le grand « mercato » à la gendarmerie. Les uns sont nommés ici, les autres là. C’est la date officielle des prises de poste. Ainsi, le capitaine Aurélien Charpin, arrivé à Châteaulin en 2015, est parti commander la compagnie d’Argentan, dans l’Orne. C’est le capitaine Patrice Poisson qui le remplace à ce poste d’adjoint à la commandante, Aurélie Muscat.

Brigade de Libourne

Contrairement à ses prédécesseurs, le nouveau capitaine n’est arrivé que le 5 et n’a donc pas commencé par le traditionnel baptême du feu du festival du Bout du monde. « On m’en a parlé et je sais qu’autant le festival des Vieilles charrues que celui de Crozon sont bien rodés et les relations avec les organisateurs très étroites », salue l’officier. Mais à 54 ans, ce gendarme de terrain en a vu d’autres.

Originaire de Charente-Maritime, Patrice Poisson a fait tout son parcours militaire en région Aquitaine. « Après le bac, j’ai été gendarme auxiliaire puis affecté dans différentes brigades de Gironde et des Landes », raconte-t-il. En 2011, il passe le concours d’officier ce qui le conduit à commander, à partir de 2015, la brigade de Libourne, d’où il arrive. « C’est une grosse brigade, forte de 50 militaires (210 au total sur les sept brigades de la compagnie), avec une population de 26 000 habitants, 40 000 en comptant les huit communes de l’agglomération », calcule le capitaine.

Ne pas céder à l’angélisme

Pour comparaison, la compagnie de Châteaulin compte 120 gendarmes pour une population de 90 000 habitants, répartie dans les 60 communes de l’arrondissement, plus Briec. L’adjoint d’Aurélie Muscat a donc de quoi faire, d’autant que la compagnie abrite également un peloton de surveillance et d’intervention ainsi qu’une brigade de recherche, entièrement dédiée à l’activité judiciaire.

Une compagnie à taille humaine sur un territoire préservé ? « Il est vrai que par rapport à la région bordelaise, c’est plus calme. Les attaques au couteau comme nous avons eu il y a peu à Crozon se produisaient quasiment chaque semaine à Libourne. Pour autant, il ne faut pas céder à l’angélisme et considérer que tout va bien ou que ce n’est pas grave parce que ça n’arrive pas souvent », estime le militaire.

Fana de rugby

Adepte de la proximité, le capitaine Poisson entend continuer à « développer les contacts avec la population », notamment à travers ses représentants que sont les élus. Population qui le croisera peut-être au détour d’une de ses visites dans cette « belle région » qu’il affectionne déjà. « J’avais demandé à être nommé sur la façade Atlantique et je suis très content que ça soit ici ». Patrice Poisson est aussi très content d’apprendre l’existence du club de rugby RFCK, lui qui vient d’une terre d’ovalie et en a fait pendant 25 ans.
Source :  Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>