Bayeux. Ce gendarme a sauvé un Gilet jaune du malaise cardiaque

e3553338c91994ce21e2dd07380a118d-bayeux-ce-gendarme-sauve-un-gilet-jaune-du-malaise-cardiaque_5
Le 17 novembre 2018, le gendarme Guillaume de Cussy a sauvé Jacky Yvon, terrassé par une crise cardiaque alors qu’il se rendait au rassemblement des Gilets jaunes. | OUEST-FRANCE

Eric MARIE.

Le 17 novembre 2018, le maréchal des logis-chef Guillaume de Cussy patrouillait quand il a aperçu un homme faire un malaise. En prodiguant les premiers secours, il a sauvé Jacky Yvon. Depuis le gendarme et le Gilet jaune sont restés en contact.

Le samedi 17 novembre 2018, en plein « Acte I » des Gilets jaunes, le maréchal des logis-chef Guillaume de Cussy ne savait pas qu’il allait sauver une vie, alors qu’il patrouillait, au guidon de sa moto, sur le boulevard périphérique de Bayeux.

« Au niveau du camping, j’ai vu un homme en gilet jaune tituber avant de s’effondrer, raconte le gendarme. J’ai pratiqué le massage cardiaque, pendant que mon collègue appelait les secours. »

Ange gardien

Transporté au CHU de Caen sous l’escorte de ces mêmes motards, Jacky Yvon sortira du coma 24 heures plus tard. Depuis, les deux hommes sont restés en contact permanent. « Je n’ai pu rencontrer M. Yvon que deux semaines plus tard, explique le gendarme du peloton motorisé de Saint-Loup-Hors. Je prenais de ses nouvelles tous les jours. »

Le retraité de 70 ans a connu l’identité de son ange gardien à l’hôpital. « Une infirmière m’a dit que j’avais eu beaucoup de chance, avoue Jacky Yvon. Si je suis encore là aujourd’hui, c’est grâce à lui. »

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>