Vitesse excessive. Il avait doublé les gendarmes à plus de 150 km/h

Le 21 novembre 2013, peu avant minuit, sur la quatre voies Rennes-Nantes, une voiture de gendarmerie avait été doublée par un véhicule roulant à vive allure.

Le 21 novembre 2013, peu avant minuit, sur la quatre voies Rennes-Nantes, une voiture de gendarmerie avait été doublée par un véhicule roulant à vive allure. | Archives OF

Le conducteur pressé a été jugé à Rennes ce vendredi. Sanction : une forte amende et une suspension de permis.

Le 21 novembre 2013, peu avant minuit, sur la 2×2 voies Rennes-Nantes, une voiture de gendarmerie est doublée par un véhicule roulant à vive allure. Les gendarmes décident de le poursuivre, gyrophare allumé, mais ils perdent de vue la voiture, qui a bifurqué vers Chartres-de-Bretagne. Ils retrouvent tout de même le propriétaire, ayant relevé la plaque d’immatriculation.

« Je rentrais d’une soirée »

Ce matin, au tribunal de Rennes, le prévenu se défend: « Oui, j’ai l’habitude de rouler vite sur la quatre voies. Ce soir-là, je rentrais d’une soirée d’œnologie et j’avais bu quelques verres de dégustation. J’ai effectivement vu la voiture de gendarmerie, mais je ne pensais pas que c’était pour moi. »Il dénonce une instruction à charge. Ce que réfute le procureur après lecture de ses déclarations à la gendarmerie.

600 € d’amende

L’avocat de la défense tente de mettre en avant les points sombres du dossier. Malgré sa plaidoirie détaillée, le tribunal n’est pas convaincu et condamne le prévenu à 600 € d’amende et à une suspension de permis de trois mois.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.