Violence contre les gendarmes en NC : le rapport explosif de la DGGN

gendarme-1-960x640

Par Mark FELT

Dans un document confidentiel émanant du haut-commandement de la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale, il est fait état du nombre et des caractéristiques des agressions subies par les gendarmes en service, sur l’ensemble du territoire national. Et c’est en Nouvelle-Calédonie que se concentre le plus d’agressions contre les forces de la gendarmerie. Engagez-vous qu’il disait…

C’est un document exceptionnel que Calédosphère a choisi de révéler dans ces colonnes et le moins que l’on puisse dire est qu’il pourrait faire réfléchir les gendarmes « mobiles » à l’idée d’être mutés dans les outre-mer et notamment en Nouvelle-Calédonie… Classé à « diffusion restreinte » et à destination unique des haut-gradés de la gendarmerie et des services de l’Etat, ce rapport confidentiel intitulé « Atteintes commises à l’encontre des militaires et des biens de la gendarmerie nationale en 2015 » récapitule et présente dans le détail l’ensemble des violences signalées contre les militaires de la gendarmerie, que ce soit les agressions physiques (avec arme ou sans arme), verbales (menaces de mort, …) ou encore les atteintes aux biens (vols, dégradations, …). Il apparait ainsi que le nombre d’actes malveillants et parfois criminels contre les gendarmes a considérablement augmenté entre 2014 et 2015 sur l’ensemble du territoire français : + 15.2% pour les violences physiques et verbales, +27% des agressions physiques, +30% sur les agressions avec arme, etc… Mais pour la première fois à disposition des lecteurs du blog, un comparatif met en lumière les différences entre tous les départements et toutes les collectivités françaises. Or, on constate que la Nouvelle-Calédonie figure désormais sur le podium des territoires où les militaires sont les plus « pris pour cible ». Et ce malgré le fait que les autres territoires (à l’exception de Mayotte) ont une population plus importante que la Calédonie. Les graphiques ci-dessous (p.10 du rapport DGGN/DOE/SDAO) présentent ainsi le nombre d’actes perpétrés en 2014 et en 2015 contre les forces de gendarmerie en outre-mer :

Pour lire la suite, cliquer[ ICI ]

Source: https://caledosphere.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.