Villers-au-Tertre : la gendarmerie fait passer le permis Internet aux écoliers

Il s’agit d’un programme pédagogique de responsabilisation des enfants et des parents pour un usage d’Internet plus sûr. Son principe : faire passer aux élèves de CM2 un examen de dix questions.

Les écoliers occupés à plancher sur le questionnaire préalable à la délivrance du permis Internet.VDN

Les écoliers occupés à plancher sur le questionnaire préalable à la délivrance du permis Internet.

Le gendarme a remplacé le maître d’école. Et a indiqué aux élèves les règles de prudence à respecter en navigant sur la Toile, pour leur permettre de répondre au questionnaire préalable à la délivrance du permis Internet. Une procédure dans laquelle le rôle des parents a été souvent souligné.

« Il s’agit d’une action préventive qui consiste à familiariser les enfants avec les dangers d’Internet par analogie aux scènes de la rue », explique le gendarme de la brigade d’Arleux. Lundi dernier, vingt-sept élèves de l’école primaire dirigée par Jacky Maillet ont assisté à un cours spécifique qui leur a appris que les données privées ne sont jamais véritablement effacées, et qu’elles doivent donc être protégées.

Sur Internet, c’est comme dans la rue, il existe des règles de prudence à respecter pour ne pas être harcelé. Un exemple : « Si tu branches ta webcam, on peut voir tout ce qu’il y a dans ta chambre », a prévenu l’officier de police judiciaire, avant de rappeler à plusieurs reprises le rôle des parents, véritables remparts contre les dérives susceptibles d’entraîner les utilisateurs. Un rôle tellement important qu’un guide a été édité à leur usage dans le fascicule remis aux écoliers.

En outre, ceux-ci ont été rebutés par l’expression « usurpation d’identité » figurant dans le questionnaire . Depuis le passage de la gendarmerie dans l’école, ils connaissent sa signification et les pièges qu’elle peut leur tendre.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.